Ecoutez Radio Sputnik
    Roues d'un véhicule

    Un maire sanctionné pour avoir foncé volontairement sur un piéton en Meurthe-et-Moselle

    CC0 / PublicDomainPictures
    France
    URL courte
    17810
    S'abonner

    Un maire de Meurthe-et-Moselle a été condamné à trois mois de suspension de permis de conduire et 600 euros d’amende pour avoir percuté un surveillant de collège qui s’est retrouvé sur le capot de sa voiture. L’élu conteste sa condamnation et compte faire appel.

    Le tribunal correctionnel de Nancy a condamné Claude Manet, maire de Bruley (Meurthe-et-Moselle), pour avoir percuté volontairement un piéton dans la commune de Toul, selon l’Est républicain.

    L’épisode remonte au 8 mars 2019. Le maire octogénaire percute un surveillant qui fait traverser des élèves sur un passage piéton devant le collège Amiral-de-Rigny.

    Au volant de sa voiture, Claude Manet freine mais touche le genou du surveillant qui lui fait signe de s’arrêter. Le maire fonce alors sur l’homme qui se retrouve sur le capot de la voiture.

    Son pied aurait glissé?

    Devant le tribunal, l’élu nie les faits et dit qu’il n’a pas fait exprès:

    «Pour moi, c’était un groupe de jeunes, pas des collégiens et rien ne permettait d’identifier le surveillant. Il n’avait pas de chasuble», a-t-il expliqué avant de préciser que son pied avait «glissé».

    Pour la présidente du tribunal, l’impatience de l’élu a «créé l’accident», une impatience confirmée par des témoins.

    Le procureur de la République a déclaré qu’il était «dommage de ne pas arriver à reconnaître ses torts». L’élu a donc écopé d’une amende de 600 euros, dont 300 avec sursis, et d’une suspension de permis de conduire de trois mois. Le maire compte faire appel.

    Tags:
    collège, permis de conduite, piétons, maire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik