Ecoutez Radio Sputnik
    photo d'illustration

    Une femme poignardée par son mari en Alsace, sa fille pointe du doigt les forces de l’ordre

    © CC0 / fsHH
    France
    URL courte
    26932
    S'abonner

    Sylvia Walter a été tuée dimanche 10 novembre à Oberhoffen-sur-Moder, en Alsace. Elle a été poignardée à plusieurs reprises par son mari. La fille de la victime s’indigne contre le manque de réaction des forces de l’ordre alors que sa mère avait déjà porté plainte pour violences.

    Il s’agit du 131e féminicide en France depuis le début de l’année. Une femme de 40 ans, Sylvia Walter, a été poignardée par son conjoint de 58 ans dimanche 10 novembre, dans leur domicile à Oberhoffen-sur-Moder, dans le Bas-Rhin. L’homme a tenté de se suicider après mais les gendarmes l’en ont empêché et l’ont placé en garde à vue. Stella Guitton, la fille de la victime, arrivée sur les lieux pour secourir sa mère, met en cause les forces de l’ordre pour ne pas avoir réagi plus tôt, alors qu’elles étaient au courant des faits de violences.

    «Personne n'a voulu nous écouter, personne n'a voulu nous aider», a déploré Stella Guitton au micro de France Bleu. Selon elle, le couple était ensemble depuis trois ou quatre ans, et sa mère était rouée de coups depuis le début, mais refusait d’en parler, par peur. Deux mois avant les faits, cette dernière, souhaitant divorcer, avait fini par déposer une main courante, puis une plainte pour faits de violences. «C'est bien beau de porter plainte, mais ça n'aide pas», accuse la fille de la victime.

    «Madame, il faut que vous partiez», lui ont lancé les forces de l’ordre, mais celle-ci a répondu: «je suis chez moi aussi, j'ai mon chien, j'ai ma vie ici, je ne peux pas partir». Elle a alors été simplement raccompagnée à son domicile.

    Le 10 novembre, Stella Guitton a reçu un appel de sa mère aux alentours de 23 heures, pour lui dire «à l’aide». Lorsqu’elle est arrivée, sa mère venait de se faire poignarder.

    «J'ai eu le temps d'escalader le portail, de fracturer la porte pour essayer d'entrer, pour voir ma mère se prendre le dernier coup de couteau dans la carotide. Elle s'est relevée, est venue vers moi et c'était fini», a-t-elle témoigné auprès de France Bleu.

    Là encore, la jeune femme blâme les gendarmes de Bischwiller, qui auraient mis «une demi-heure à arriver», alors qu’elle-même n’avait mis que «trois minutes» en partant de la même ville.

    Stella Guitton compte organiser une marche blanche à Oberhoffen-sur-Moder pour rendre hommage à sa mère, sans en préciser la date pour le moment.

    131e féminicide en France

    D’après France Bleu, la mort de Sylvia Walter est le sixième féminicide en Alsace et le 131e en France en 2019. Ce chiffre est également repris sur la page Facebook «Féminicides par compagnons ou ex», un collectif qui décompte ce type d’acte en France.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Pour Merkel, Poutine est le «vainqueur» du sommet Normandie à Paris
    Tags:
    violences conjugales, violence domestique, violences, plainte, forces de l'ordre, Alsace, meurtre, féminicide
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik