France
URL courte
15623
S'abonner

Le nombre de vols dans le métro parisien a progressé de 60% sur les dix premiers mois de l’année 2019. Qui plus est, les vols avec violence ont augmenté de 33%, déplore l’IDFM. Ce phénomène coïncide avec la baisse des effectifs de la police nationale dans les transports.

Une explosion de vols dans le métro de Paris a été constatée par Valérie Pécresse, la présidente d'Île-de-France Mobilités (IDFM), qui s’est rendue le 14 novembre à la station Bonne-Nouvelle. Selon elle, le nombre a augmenté de «60% dans le métro» et le RER de la capitale sur les dix premiers mois de l'année, relate Le Parisien.

«Sur la même période, le nombre d'interpellations de pickpockets effectuées par les agents du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GSPR) a augmenté de 104%», renchérit Stéphane Gouaud, le directeur de la sûreté de la RATP. «C'est une hausse du phénomène inédite», dit-il.

Une hausse d’un tiers

D’après les données statistiques d'Île-de-France Mobilités publiées par Le Figaro, 7.485 vols ont été commis entre janvier et octobre 2019, contre 4.721 sur la même période en 2018, soit une augmentation de 59%.

Les vols sans violence sont les plus pratiqués par les bandes de pickpockets et représentent plus des deux tiers de ces actes. Ils sont passés de 2.920 à 5.093, en hausse de 74%. Enfin, les vols avec violence ont augmenté de 33%, progressant de 1.801 à 2.392.

«La Défense, Châtelet et Opéra» sont les trois stations qui concentrent le phénomène, a précisé Valérie Pécresse. Le nombre de vols recensés à Châtelet-Les-Halles a doublé (de 165 à 322). La tendance est la même à La Défense avec 199 infractions au lieu de 66. Le nombre de vols a triplé à Opéra-Auber-Havre-Caumartin: 227 contre 114 l'an dernier.

Les touristes attirent les malfaiteurs

Les lignes fréquentées par les touristes, dont la 2, la 6, la 8 et la 9, sont particulièrement ciblées par les pickpockets, selon le quotidien. En octobre, trois agents de la RATP ont ainsi été menacés et insultés en trois jours. La RATP souligne qu'il appartient à la police nationale et à la justice de poursuivre et de condamner les réseaux organisés employant des mineurs.

Or, Mme Pécresse a déploré la baisse des effectifs de la police nationale dans les transports de Paris. Elle avait même adressé un courrier à Christophe Castaner pour regretter la suppression de 350 postes de policiers sur 1.350 depuis 2015.

Les agressions sont quant à elle en hausse de 9% dans Paris avec plus de 35.000 cas recensés depuis le début de l’année, selon le bilan des crimes et délits. En revanche, les interventions de la police ont chuté de près de 8%.

Les vols et les violences en forte hausse

Les violences et les vols sont en forte hausse à Paris, a indiqué en octobre un bilan des crimes et délits transmis par le préfet de police Didier Lallement aux mairies d’arrondissement. Le document évoque le chiffre de 35.000 agressions commises dans Paris intra-muros, soit une augmentation de 9% des attaques volontaires à l'intégrité physique. «Les atteintes aux biens ont globalement augmenté de plus de 13% à Paris, passant de 159.000 à plus de 180.000, soit une moyenne de plus de 650 infractions par jour!», s’alarme Le Figaro.

Lire aussi:

Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: un premier cas confirmé en Algérie, un citoyen italien
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
vols, France, Paris, métro
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook