France
URL courte
Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (80)
4418
S'abonner

Dans la Loire-Atlantique, les forces de l'ordre ont repoussé les manifestants, en partie constituée de Gilets jaunes, qui avaient bloqué l'usine chimique Yara, classée Seveso, vendredi matin, a indiqué une journaliste de l'AFP.

Une centaine de Gilets jaunes, qui bloquaient vendredi matin l'accès à une usine chimique classée Seveso à Montoir-de-Bretagne, dans le département de la Loire-Atlantique, près de Saint-Nazaire, ont été délogés par des CRS, a constaté une correspondante de l'AFP.

Vers 08h30, l'accès à l’usine d’engrais Yara, classée Seveso seuil haut, n'était plus perturbé par la centaine de manifestants. Les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes et ont ensuite marché vers les Gilets jaunes qui sont partis. Certains manifestants ont également lancé des cailloux vers les forces de l'ordre, selon la même source.

Les Gilets jaunes avaient accroché plusieurs banderoles, dont «Fin du monde, fin du mois, même combat» ou «Changeons le système, pas le climat».

L'usine Yara de Montoir-de-Bretagne «achemine de l'acide nitrique, des nitrates, du CO2 et des engrais NPK, partout en France et principalement sur le Grand Ouest», indique la société sur son site Internet. Des Gilets jaunes ont dit à la correspondante de l'AFP avoir choisi symboliquement ce site en raison de l'incendie de l'usine chimique Lubrizol classée Seveso à Rouen fin septembre.

Cette action de protestation entre dans le cadre de l'anniversaire du mouvement social.

Le 17 novembre 2018, de nombreux Français sont descendus dans les rues pour protester contre la taxe sur les prix du carburant. Les mobilisations des Gilets jaunes se sont poursuivies pendant un an jusqu’ici et ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l’ordre.

Dossier:
Les Gilets jaunes après un an de mobilisation (80)

Lire aussi:

Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif nie les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
Loire-Atlantique, usine chimique, blocage, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook