Ecoutez Radio Sputnik
    Gendarme (image d'illustration)

    Arrêté au volant avec 4,88 g/l d’alcool, il se rend ivre à la convocation de la gendarmerie

    © AFP 2019 JACQUES DEMARTHON
    France
    URL courte
    9129
    S'abonner

    Après une première interpellation pour des faits similaires, un homme a été convoqué à la gendarmerie pour sa conduite en état d’ivresse, à laquelle il a répondu… en arrivant sur place avec un taux d’alcool très élevé. L’automobiliste a été arrêté et déféré au parquet en vue d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

    Un automobiliste de 37 ans a été placé en garde à vue après une conduite en état d’ivresse en récidive, rapporte La République des Pyrénées. Les faits qui se sont déroulés à Susmiou, dans le Béarn, aux environs de Navarrenx, remontent au 22 septembre dernier.

    Selon le quotidien, les amis de l’homme l’ont croisé sur la route et ont décidé de l’arrêter à cause de sa conduite douteuse, avant l’arrivée des gendarmes.

    Venues sur place, les forces de l’ordre lui ont fait subir un éthylotest qui s’est avéré être positif. L’alcoolémie de l’automobiliste a été mesurée à 4,88 g/l de sang, soit dix fois la limite autorisée. L’homme ivre a été interpellé et placé en cellule de dégrisement.

    Il avait décidé de prendre le volant pour rentrer chez lui après avoir bu chez sa mère.

    D’après le média, le conducteur a été convoqué à la gendarmerie jeudi 14 novembre pour expliquer ses actions, où il est arrivé au volant avec un ami. Pourtant, les fonctionnaires ont rapidement remarqué que le mis en cause était de nouveau en état d’ébriété. Après l’avoir soumis à un test d’alcoolémie, les militaires ont constaté que son taux s’élevait à 2 g/l de sang.

    Ainsi, le trentenaire a été de nouveau arrêté et placé en garde à vue. Puis, l’automobiliste a été déféré au parquet de Pau, vendredi 15 novembre, en vue d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Il lui est reproché une conduite en état d’ivresse en récidive et une mise en danger de la vie d’autrui.

    En outre, ce n’est pas sa première interpellation pour ce genre de faits. Cet homme de 37 ans était déjà sous le coup d’un sursis avec mise à l’épreuve après une condamnation datant du 21 juin 2018 à Dax.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    interpellation, gendarmerie, conducteur, ivresse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik