France
URL courte
6151
S'abonner

Un incendie s’est déclaré entre dans la nuit du 17 au 18 novembre dans les locaux du Crous de Normandie, à Caen. Selon la direction, il s’agit d’un acte criminel. Un tag «la précarité tue» a été inscrit sur l’un des murs du hall d’entrée.

Le hall d’entrée d’un bâtiment du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires de Normandie, situé sur le campus 1 de l’université de Caen, a pris feu dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 novembre. Un tag «La précarité tue!» a été découvert sur l’un des murs à l’entrée, rapporte Ouest-France.

Dans un communiqué de presse publié lundi 18 novembre, le Crous de Normandie «condamne avec la plus grande fermeté la tentative d’incendie volontaire». Une plainte a été déposée.

Aucune personne ne se trouvait à l’intérieur du bâtiment lorsque celui-ci a pris feu. Les locaux seront fermés pendant plusieurs jours, le temps qu’ils soient remis en état et que l’enquête soit menée, a indiqué Ouest-France.

Immolation d’un étudiant à Lyon

Cet incendie intervient 10 jours après l’immolation d’un étudiant à Lyon, le 8 novembre, qui avait été brûlé à 90%. Le jeune homme avait écrit une lettre dans laquelle il expliquait les raisons de son passage à l’acte, notamment sa situation de précarité. Il y dénonçait également les problèmes du chômage et le climat d’incertitude créé par Emmanuel Macron, entre autres, et l’Union européenne. Il est toujours placé en coma artificiel et se trouverait dans «un état stationnaire», a déclaré une de ses proches à l’AFP.

Selon Ouest-France, à la suite de cet acte, plusieurs dizaines de personnes avaient manifesté sur le campus de l’université de Caen pour exprimer leur colère et leur indignation, mardi 12 novembre.

«Les Crous sont là pour aider les étudiants. On ne peut que condamner ce genre d’acte», a indiqué Virginie Catherine, la directrice du centre régional de Normandie, au quotidien régional.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Trump en contact avec Poutine le jour de l’assaut du Capitole? Le Kremlin répond à Hillary Clinton
Tags:
précarité, immolation, Normandie, Caen, incendie criminel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook