Ecoutez Radio Sputnik
    Une voiture de police devant le palais de Justice de Paris (image d’illustration)

    Interpellée pour avoir suivi et photographié des policiers, une femme fichée S placée en garde à vue

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    10207
    S'abonner

    Pour la filature de membres des forces de l’ordre et la récolte d’informations personnelles -parmi lesquelles leurs adresses, horaires d’arrivée et de départ, ainsi que les plaques d’immatriculation de leur véhicule-, une femme de 21 ans fichée S a été interpellée puis placée en garde à vue, relate Le Point.

    Fichée S, une femme a été repérée à proximité de commissariats à Paris à plusieurs reprises en train de suivre et photographier des policiers. Elle a été par la suite interpellée et placée en garde à vue, rapporte l’hebdomadaire Le Point.

    En plus de prendre des photos, elle notait également leurs adresses et les plaques d’immatriculation de leur véhicule.

    Selon l’hebdomadaire, cette femme âgée de 21 ans, originaire du Cher, fait l’objet d’une fiche S (sûreté de l’État). Elle est très active sur Facebook sous le nom de Marie Acab-land, et est actuellement soupçonnée d’avoir créé un autre compte sur le réseau social où elle n’hésite pas à livrer les identités et adresses de policiers.

    D’après les premières informations relayées par Le Point qui se réfère à des sources policières, elle est déjà connue des services de renseignement.

    Qui plus est, elle a été remarquée près de commissariats de police, non seulement à Paris mais aussi dans d’autres villes françaises, comme Toulouse.

    Un signalement concernant cette affaire a été fait à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), fait savoir l’hebdomadaire.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    manifestation, France, police
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik