France
URL courte
9310
S'abonner

Des tests ADN ont permis de confirmer que les restes humains découverts début novembre dans l’estomac d’un requin sont bien ceux du touriste écossais de 44 ans, disparu le 2 novembre à La Saline (La Réunion). Plus tôt, sa femme avait reconnu l’alliance se trouvant sur la main comme celle de son époux.

La main et l’avant-bras découverts le 6 novembre, lors de l’autopsie d’un requin tigre, appartiennent bel et bien au touriste écossais Richard Martyn Turner, disparu plus tôt dans le lagon de l’Hermitage. Selon le site Internet Linfo.re, les prélèvements ADN ont confirmé son identité.

Cet homme de 44 ans était en effet venu à La Réunion en compagnie de son épouse pour célébrer le 40e anniversaire de cette dernière. Il a été aperçu pour la dernière fois le 2 novembre, au moment où il partait nager pour ne plus jamais revenir. Une opération de recherche lancée sur mer et sur terre n’avait alors pas donné de résultat.

Le 6 novembre, des morceaux de corps ont été découverts par des experts du Centre sécurité requin (CSR).

D’ailleurs, avant que les tests ne rendent ce triste verdict, l’épouse du vacancier était déjà prête au pire: elle avait en effet reconnu l’alliance se trouvant sur la main extraite du squale comme appartenant à son mari, écrivait alors la presse.

Attaques de requins à La Réunion

Ces derniers temps, La Réunion connaît une recrudescence du nombre d’attaques de requins. Avant ce drame recensé en novembre de l’année en cours, deux autres attaques mortelles y avaient été signalées à en croire les informations de Info-Requin.re, le 30 janvier et le 9 mai 2019.

Au total, selon les données disponibles en octobre dernier, la préfecture a recensé depuis 2011 pas moins de 27 attaques, dont 11 mortelles.

Lire aussi:

La France passe la barre des 10.000 décès et enregistre 518 nouveaux cas graves de Covid-19
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
«Aphrodisiaque», la viande de chien est réservée aux hommes, dans le nord du Togo
Tags:
La Réunion, requins, attaque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook