Ecoutez Radio Sputnik
    Un véhicule

    Un policier emporté sur 600 mètres sur le capot d’une voiture par un détenu en cavale à Toulouse

    © CC0 / tookapic
    France
    URL courte
    6184
    S'abonner

    Alors qu’il tentait d’échapper aux forces de l’ordre, un prisonnier a foncé et emporté un policier sur le capot de son véhicule sur 600 mètres dans le secteur de la Mounède à Toulouse. Il a finalement été interpellé.

    Un membre des forces de l’ordre a été blessé au cours de la fuite d’un détenu de la maison d’arrêt d’Eysses, dans le secteur de la Mounède à Toulouse.

    Les faits se sont déroulés après qu’un équipage de police a été informé qu’un suspect se cachait dans un camp de gens du voyage de la Mounède. L’homme n’était pas retourné en prison après une permission de sortie, précise La Dépêche.

    «Pour moi, j'allais mourir»

    Une fois sur place, les forces de l’ordre ont vu le détenu au volant d’une Citroën Saxo qui a essayé de s’échapper, enchaînant une marche arrière, puis une marche avant à grande vitesse. C’est alors qu’un policier s’est retrouvé sur le capot de la voiture. Le suspect a tenté de le faire tomber, en vain. Le fonctionnaire a finalement été abandonné au bout de 600 mètres, à l’entrée d’une rocade.

    «Je me suis dit que je vivais mes dernières heures. Pour moi, j'allais mourir si je lâchais le capot. Au début de la rocade Arc-en-ciel, j'ai cru que c'était fini. Inconsciemment, j'ai lâché prise et je suis tombé sur le terre-plein», a confié le policier à la Dépêche du Midi.

    Quant au chauffeur, âgé de 26 ans, il a pu être arrêté. Trois autres fonctionnaires ont été blessés lors de l’interpellation.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    détenus, police, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik