France
URL courte
15158
S'abonner

Dans une interview accordée à l’émission Sept à Huit sur TF1, qui sera diffusée le 24 novembre, Bernard Tapie a évoqué le cancer dont il est atteint et a avoué que les derniers résultats n’étaient pas bons, tout en gardant son optimisme.

Celui qui est surnommé «l’homme aux mille vies» s’est livré sur sa maladie qui continue de le ronger dans une interview à l’émission Sept à Huit sur TF1 qui sera diffusée dimanche 24 novembre.

Dans un extrait de cet entretien, Bernard Tapie, qui est atteint d'un cancer, a révélé que les récents examens n’étaient «pas très bons» et que sa maladie continuait de progresser. Toutefois, l'homme d'affaires s’est montré très optimiste.

«Pour moi, je ne suis pas dans une phase terminale, a-t-il déclaré. J'ai eu la peau, l'œsophage, l'estomac, la corde vocale, maintenant ce sont les poumons. C'est une évolution.»

L’ancien propriétaire de l’Olympique de Marseille reste un battant et constate que les nouvelles sont tantôt bonnes, tantôt mauvaises.

«Là, ce ne sont pas de très bonnes nouvelles. Mais les prochaines seront bonnes», a-t-il promis.

Il est aussi revenu sur le traitement des cancers et les chances de vaincre le mal et a lancé un message positif aux autres malades, rappelant qu'il y avait «450.000 personnes de notre pays qui souffrent d'un cancer».

«La science va tellement vite que la perspective de guérison aujourd’hui d'un cancer peut changer en 15 jours […]. Et si on a eu la chance d'être désigné par le hasard et par les circonstances pour être un de ceux qui leur parlent, je suis content de cette mission.»

Il a constaté que c’est une forme de communication «tellement importante pour moi».

L’homme qui n’a «vraiment pas» peur de la mort

Bernard Tapie a en outre fait remarquer qu’il était «très croyant».

«Je ne dis pas que ça aide, mais les perspectives de partir ne sont pas les mêmes», a-t-il constaté.

Avant d’ajouter avec humour:

«Il y a quelqu’un qui disait: "J’hésite entre le paradis et l’enfer parce que j’ai des amis partout"», a-t-il souligné, ajoutant que la mort ne lui faisait «vraiment pas» peur.

La mort de Bernard Tapie avait été annoncée le 31 octobre sur le site du Monde et une nécrologie avait été publiée, alors qu’il était en vie. Le journal avait présenté ses excuses, invoquant une défaillance technique.

La nouvelle de la maladie de Bernard Tapie avait été rendue publique à la fin de 2017. Selon une information qu’il avait précédemment confirmée, il était toujours soigné à l’Institut Paoli-Calmettes de Marseille dans le cadre d’un traitement avec «une technique encore unique en France».

Lire aussi:

Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
Tags:
message, optimisme, cancer, Bernard Tapie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook