France
URL courte
8714252
S'abonner

À Paris, la manifestation contre les féminicides et les violences conjugales a été marquée par une étrange scène avec des hommes dénudés et en laisse. La vidéo de la scène en question a surpris les internautes et est devenue virale.

Pendant la manifestation contre les violences sexuelles et sexistes contre les femmes à Paris, une scène a notamment attiré l’attention des participants. Une blogueuse en robe violette a été filmée en tenant deux hommes torse nu en laisse.

Sur les séquences, l’humoriste Marie S’infiltre tient dans la main un martinet qu’elle passe à d’autres participantes de la marche. Les hommes dénudés se font ainsi fouetter par plusieurs femmes. La performance a vraisemblablement été organisée suivant l’idée de la comédienne connue pour ce genre d'actions.

Face à la polémique, la comédienne s'est ensuite expliquée dans un post Instagram. 

Посмотреть эту публикацию в Instagram

💜il est bon d’être une zouz

Публикация от Marie S'Infiltre (@mariesinfiltre)

La vidéo en question est devenue virale, en recueillant plus de 700.000 vues et plusieurs commentaires. Blessés, des internautes ont partagé leurs impressions.

Pour certains, il s’agit d’une forme de manque de respect envers les victimes des violences conjugales.

Plusieurs ont dénoncé le malaise créé par cette scène.

Une marche contre les violences sexuelles et sexistes

À Paris, des femmes se sont rassemblées ce samedi 23 novembre pour manifester contre les violences sexuelles et sexistes. La manifestation a été organisée à l'appel du collectif féministe #Noustoutes.

En tant qu'une initiative contre les violences conjugales, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a proposé d'expulser des citoyens étrangers condamnés pour violences sexistes ou sexuelles. Elle a reçu le soutien de l’eurodéputé RN Nicolas Bay.

Selon un décompte de l’AFP, au moins 116 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l’année. Quelque 213.000 femmes majeures sont victimes chaque année de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint.

 

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Tags:
scène, violences conjugales, manifestation, Féminicides, féminicide, féminisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook