France
URL courte
7724
S'abonner

Le maire de Plougoumelen (Morbihan) a été condamné à trois ans de prison pour avoir échangé des messages à caractère sexuel avec des mineures. Le tribunal lui a retiré ses droits civiques et familiaux pendant trois ans.

Le maire de Plougoumelen (Morbihan) Thomas Palou a été jugé lundi 25 novembre devant le tribunal correctionnel de Quimper pour corruption de mineures. Il est poursuivi pour avoir entretenu des conversations à caractère sexuel avec des jeunes filles sur Internet, informe Ouest-France.

Les faits remontent à 2016-2017. Le prévenu, 44 ans, est alors policier à Quimper avant d’être élu maire de Plougoumelen. Il entre en contact avec des mineures sous un faux profil: il se présente comme un jeune pompier de 19 ans. Puis il demande des photos dénudées aux jeunes filles.

Environ 13.000 clichés retrouvés

«J’étais dans un monde virtuel. J’y passais mes soirées. Je n’avais plus aucune connexion avec le réel», a justifié le prévenu. À son domicile, les policiers ont découvert 12.827 clichés.

Le maire a été condamné à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis, avec une mise à l’épreuve de trois ans. Il a également été inscrit au fichier des auteurs d’infractions sexuelles et a été privé de ses droits civiques et familiaux pendant trois ans.

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Tags:
Quimper, Morbihan, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook