Ecoutez Radio Sputnik
    Un camion, image d'illustration

    Un camion a foncé dans un péage et pris feu après une course-poursuite folle dans l’Oise - vidéos

    © CC0 / chabotphoto
    France
    URL courte
    242387
    S'abonner

    Une course-poursuite entre le conducteur d’un camion et la gendarmerie a provoqué ce mardi 26 novembre au matin un incident grave dans l’Oise: le poids lourd a pris feu après avoir percuté une barrière de péage sur l’autoroute A1. Une enquête a été ouverte.

    Un important incident routier a eu lieu ce mardi 26 novembre, vers 9h45, sur l’autoroute A1 dans l’Oise, où le conducteur d’un camion a refusé de s’arrêter à la demande de la police, puis a enfoncé délibérément une barrière du péage de Chamant.

    Suite à cela, le poids lourd a immédiatement pris feu, comme le montre la vidéo d'un témoin.

    ​Le parquet de Senlis a déjà ouvert une enquête pour «mise en danger de la vie d'autrui» et «dégradation et destruction du bien d'autrui».

    L’incident n’a pas fait de victimes. Quant au camioneur, il a été hospitalisé avant son prochain placement en garde à vue, écrit l’AFP, citant le procureur de Senlis, Jean-Baptiste Bladier, qui n’exclue pas «une thèse accidentelle en lien avec un problème de santé du conducteur».

    «Le chauffeur est spontanément sorti de son camion en levant les mains et en ayant un discours qui laisse à penser qu'il n'avait plus forcément toute sa tête», a indiqué M.Bladier à l’agence de presse.

    Selon la Sanef, la société concessionnaire, la circulation sur l'autoroute a été coupée dans les deux sens pendant près de trois heures. Plusieurs voies d'accès au péage n'ont pas pu rouvrir à cause des dégâts occasionnés.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Tags:
    camion, péage, France, Oise
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik