France
URL courte
4517130
S'abonner

À une dizaine de jours de la grève interprofessionnelle du 5 décembre, des lycéens se sont mobilisés pour le deuxième jour de suite à Massy (Essonne). Plusieurs séquences filmées le 26 novembre montrent les forces de l’ordre utiliser leurs LBD pour disperser les jeunes gens.

Alors que plusieurs organisations étudiantes ont déjà appelé à manifester le 5 décembre contre la précarité sociale, des lycéens de Massy, dans l’Essonne, se réunissent depuis lundi 25 novembre devant le lycée Vilgenis.

Ce mardi 26 novembre, ils ont été dispersés à l’aide de gaz lacrymogène et de LBD par les forces de l’ordre, affirme l’auteur d’une vidéo partagée sur le compte Twitter de Jérôme Rodriguez.

Les voix qu’on peut entendre sur la vidéo précisent que l’action se passe vers 10h00 du matin, le 26 novembre 2019 et que les forces de l’ordre «visent la tête».

Une autre vidéo montre également des policiers avec des LBD pointés apparemment sur les manifestants.

​Mobilisation des étudiants

Depuis le 8 novembre, jour où un étudiant de 22 ans s’est immolé devant le Crous de Lyon, protestant ainsi contre «des incertitudes sur l’avenir» créées par les trois derniers Présidents de la République et par l’UE, comme l’indique une lettre qu’il avait écrite avant de passer à l’acte, plusieurs organisations étudiantes ne cessent de réclamer des mesures visant à améliorer les conditions de vie de la jeunesse.

Ainsi l’Union nationale des étudiants de France (UNEF) a appelé à manifester le 5 décembre pour maintenir la pression sur les autorités et exiger une réévaluation des bourses universitaires.

L’initiative a été soutenue par d’autres organisations syndicales et de jeunesse dont la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), le Mouvement national lycéen (MNL), l’Union nationale lycéenne (UNL).

Lire aussi:

Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Trump annonce à quelle condition il quittera la Maison-Blanche
Le «dernier souhait» formulé par Maradona dans son testament «étonne» ses proches, selon une chaîne TV
Tags:
lycéens, Essonne, LBD (lanceur de balles de défense)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook