France
URL courte
11287
S'abonner

Dans un entretien à Sputnik, l’ambassadeur de France en Russie, Sylvie Bermann, a abordé la question des liens culturels existant entre les deux pays, mais a aussi commenté ses nombreux déplacements dans le plus grand État du monde ainsi que la question de la collaboration scientifique.

«La culture c’est effectivement ce qui rapproche les peuples», a déclaré à Sputnik Sylvie Bermann, venue donner le coup d’envoi au marché de Noël français dans la capitale russe.

Interrogée sur l’importance d’événements comme celui-ci, ou encore des célébrations de Maslenitsa (le Mardi gras russe) en France, elle a répondu:

«Entre la Russie et la France, il y a une très longue histoire d’amour. La culture française était très appréciée déjà au XVIIIe siècle et ça n’a jamais cessé. La culture russe, c’est aussi nos références: les théâtres, les grands écrivains, les expositions, la musique. L’année prochaine, il y aura des Saisons russes en France avec des événements dans plus de 60 villes et c’est très important.»

L’espace, miroir de l’identité russe

Connue pour ses nombreux déplacements à l’intérieur du pays, Mme Bermann, qui vient de rentrer de Iakoutsk, a souligné l’importance de voir le pays au-delà de ses deux capitales.

«Je crois que l’espace russe, […] ça fait partie de l’identité des Russes. […] J’ai voyagé du nord au sud, je suis allée au Kamtchatka, je suis allée dans le Caucase et je suis allée jusqu’à Mourmansk aussi, et je pense que tout ça fait l’histoire de la géographie, l’histoire de la Russie, la géographie, c’est important.»

Et de rappeler que 2021 sera l’année croisée des régions russes et françaises et d’espérer que toutes les régions y participeront.

La collaboration scientifique va bon train

Abordant la question des échanges scientifiques entre les deux pays, l’ambassadeur a expliqué que plusieurs projets de coopération existaient, évoquant notamment ceux liés à Akademgorodok, cette citée scientifique de Novossibirsk.

«Il y a une coopération en matière d’intelligence artificielle, et il y avait d’ailleurs pendant ma visite une mission française des spécialistes d’intelligence artificielle», a-t-elle déclaré.

Lire aussi:

Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Coronavirus: l'épidémie «s'accélère», la situation est «grave», selon Xi Jinping
La consommation de cette huile pourrait modifier génétiquement votre cerveau
Tags:
Sylvie Bremann, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik