Ecoutez Radio Sputnik
    Oleg Sentsov

    Le cinéaste Oleg Sentsov est fait citoyen d’honneur de la ville de Paris

    © Sputnik . Sergey Pivovarov
    France
    URL courte
    10528
    S'abonner

    Samedi 30 novembre, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, gracié par Vladimir Poutine, a reçu des mains de la maire de Paris Anne Hidalgo la citoyenneté d’honneur de la ville.

    La maire de la capitale française Anne Hidalgo a remis la citoyenneté d’honneur de la ville de Paris au réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, récemment libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers entre la Russie et l’Ukraine.

    Lors de la cérémonie, le cinéaste a déclaré que tous les prisonniers politiques ukrainiens n’étant pas libérés, il se proposait de lutter pour leur cause et a exprimé l’espoir que les autorités parisiennes le soutiendraient dans ce combat.

    Échange «historique» de prisonniers

    Le 7 septembre, la Russie et l’Ukraine ont échangé 70 prisonniers. Les deux avions les transportant ont atterri respectivement à Kiev et Moscou dans le cadre de cet échange que la déléguée aux droits de l'Homme auprès du Kremlin, Tatiana Moskalkova, a qualifié d’«historique».

    Parmi les Ukrainiens graciés par Vladimir Poutine figurait notamment le cinéaste Oleg Sentsov. Côté ukrainien, le rédacteur en chef du portail RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinski, récemment libéré sous caution, a pu regagner la Russie.

    Oleg Sentsov avait été arrêté en 2014 et condamné en 2015 à 20 ans de réclusion en Russie pour avoir mis sur pied une organisation terroriste en Crimée.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    Oleg Sentsov, Anne Hidalgo, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik