France
URL courte
10370
S'abonner

Huit personnes, soupçonnées d’être impliquées dans un double meurtre commis dans le Loiret, ont été interpellées et placées en garde à vue ce 4 décembre. Les corps d’une infirmière et d’un octogénaire qu’elle soignait portaient de traces d’actes de cruauté post-mortem. L’homme a eu les mains coupées, alors que la femme a été lacérée.

Dans le cadre de l’affaire du double meurtre d’une infirmière et de son patient, qui a eu lieu dans le Loiret fin octobre, huit personnes ont été interpellées ce 4 décembre, dont plusieurs issues d’une même famille, rapporte la presse. Tous les suspects ont été placés en garde à vue.

Les corps des victimes, une infirmière de 42 ans et son patient de 84 ans, retrouvés le même jour à deux kilomètres de distance, près de Montargis, portaient de traces de blessures importantes, causées post-mortem par une arme blanche.

Des mains tranchées, des membres lacérés

Le cadavre de l’octogénaire, les mains coupées, a été retrouvé à son domicile de Châlette-sur-Loing. C’était un cheminot à la retraite. De nombreux coups lui ont été portés au visage.

Le thorax et le cou de la femme étaient lacérés, alors que ses mains étaient liées par un câble téléphonique. À proximité de l’endroit de la découverte du corps, sa voiture a également été retrouvée. L’habitacle était éclaboussé de sang.

Le quotidien précise que l’octogénaire était soigné par l’infirmière depuis de nombreuses années. Pour l’instant, les motifs de ces homicides sont indéterminés.

Lire aussi:

Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Le navire russe devant poser le Nord Stream 2 rentre d'Allemagne à Kaliningrad
Trump annonce à quelle condition il quittera la Maison-Blanche
Tags:
garde à vue, infirmière, meurtre, Loiret
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook