France
URL courte
8235
S'abonner

Une femme âgée de 66 ans a été découverte le 3 décembre sur la pelouse d'un jardin de l’hôpital Simone-Veil à Troyes, dans l’Aube, où elle avait été hospitalisée, relate l'Est Éclair. D’après le parquet de Troyes, il s'agirait d'une mort naturelle par hypothermie.

Le personnel de l’hôpital Simone-Veil à Troyes, dans l’Aube, a trouvé le corps d’une femme de 66 ans, hospitalisée pour une maladie grave dans le service oncologie-hématologie de l’établissement, rapporte l'Est Éclair.

Selon le quotidien régional, la femme est sortie de l’hôpital dans la nuit du 2 au 3 décembre. Elle avait été vue pour la dernière fois dans sa chambre aux alentours de 2h30 par les membres de l’équipe soignante. Vers 6 heures, sa disparition a été constatée au cours d’un nouveau passage du personnel de l’établissement.

Mort naturelle?

D’après le centre hospitalier cité par des médias, la patiente n’avait pas de restriction de déplacements.

«En dehors des prises en charge médicales et paramédicales nécessaires, la patiente ne justifiait pas de surveillance particulière», précise l’établissement.

D’après le parquet de Troyes, il s'agirait d'une mort naturelle par hypothermie à cause des températures très basses de la nuit du 2 au 3 décembre. Une autopsie aura lieu en vue d’établir les causes exactes de la mort.

Lire aussi:

Agression de Yuriy à Paris: sa mère donne de ses nouvelles - photo
Une septuagénaire affirme avoir été tabassée pour avoir photographié un resto ouvert en plein couvre-feu - photo choc
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Tags:
décès, médecine, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook