France
URL courte
2618
S'abonner

Une jeune femme de 24 ans a déposé plainte contre un restaurant McDonald’s d'Aulnay-sous-Bois après avoir été supposément intoxiquée par un produit. La police doute des perspectives de l’enquête car elle n’a pas pu établir de causalité immédiate entre le produit et les symptômes. Le restaurant diligente une enquête interne, selon Le Parisien.

Les faits se sont deroulés au McDonald’s du centre commercial O’Parinor à Aulnay-sous-Bois. Deux amies s’y sont rendues pour boire un café. Safia, l’une d’elles, a commandé un brownie au chocolat, mais en le goûtant elle affirme avoir senti un goût de javel, rapporte Le Parisien.

Après l’avoir recraché, elle l’a apporté, avec le bout non consommé, au responsable du magasin qui s’est excusé avant de prendre son numéro pour le transmettre au service consommateur de McDonald's.

La jeune femme assure s’être sentie mal. «Je suis allée aux urgences. J'avais des nausées, la gorge qui brûle, une réaction allergique sur le torse et le cou».

Elle a porté plainte pour «mise en danger d'autrui, risque immédiat de mort ou d'infirmité par violation manifestement délibérée d'une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence». Cependant, selon une source policière proche du dossier, il est difficile d'enquêter sur un brownie et de constater un lien direct entre le produit et les symptômes, car le responsable l’a jeté, comme a affirmé la jeune femme qui dit avoir aussi contacté le restaurant pour savoir s'ils comptaient analyser le brownie.

Cette même source a expliqué que, dans ce cas précis, il aurait fallu une causalité immédiate, comme un appel aux pompiers juste après avoir consommé le produit. Néanmoins, selon l’avocate de Safia, si la plainte est classée, elle «saisira un juge d'instruction».

Une enquête interne ouverte

Contacté par le quotidien, le restaurant a indiqué qu’il avait diligenté une enquête interne au niveau du restaurant et auprès de son fournisseur pour faire la lumière sur les circonstances de la préparation de cette commande et la traçabilité du produit.

Le restaurant a tenu toutefois à rappeler que «la sécurité alimentaire est sa priorité absolue et à ce titre, de très nombreux audits et contrôles sont appliqués tout au long de la préparation de nos menus, tant chez nos fournisseurs qu'au sein de l'établissement pour apporter les meilleures garanties».

Lire aussi:

L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Ce pays européen a été désigné par la Chine comme possible point d’origine du coronavirus
La LDNA, mouvement pour la défense des Africains, espère la dissolution de l’Église catholique
Tags:
McDonald's, intoxication, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook