France
URL courte
8477
S'abonner

Pour distancer les forces de l’ordre à ses trousses, le conducteur d’une Mercedes est monté à 240 km/h sur l'autoroute A7 au niveau de Pont-de-l’Isère. Toutefois, la course-poursuite s’est mal terminée pour lui: il est tombé en panne d’essence, écrit Le Dauphiné libéré.

Une course-poursuite pas comme les autres s’est produite le 30 novembre sur l'autoroute A7 au niveau de Pont-de-l’Isère, dans la Drôme. Une Mercedes Classe C 63 AMG s’est mise à rouler à 206 km/h au lieu des 130 autorisés. Les gendarmes du peloton d'autoroute de Valence se sont alors lancés à sa poursuite, informe Le Dauphiné libéré.

Le chauffard, patron de garage à Saint-Étienne de 32 ans, a toutefois décidé de rouler encore plus vite pour atteindre une vitesse fulgurante de 240 km/h. Mais cette accélération lui a finalement causé du tort.

Le chauffard suspecté de trois délits

Le bolide a été découvert par les militaires de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) sur la bande d'arrêt d'urgence. Il s’est avéré que l’automobiliste était tombé en panne d’essence.

Il a été placé en garde à vue pour trois délits: grand excès de vitesse en récidive, refus d'obtempérer aggravé de la mise en danger d'autrui et transformation d'un véhicule portant atteinte au dispositif anti-pollution.

Privé de son permis de conduire et de sa Mercedes, l’homme se présentera devant la justice en juin 2020.

Lire aussi:

Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo se propage sur la Toile
Taïwan annonce l'incursion dans son espace aérien de huit avions bombardiers et de quatre avions de chasse chinois
Le célèbre journaliste Larry King est décédé
Tags:
police, course-poursuite, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook