France
URL courte
Grève générale contre la réforme des retraites en France (112)
6235
S'abonner

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers, qui faisaient partie des manifestants à Rennes le 5 décembre, a profité de l’ouverture de la cour de la préfecture pour y pénétrer, relate 20 minutes. Ce qui a provoqué la colère du président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, lequel a dénoncé un comportement «absolument inacceptable».

Grévistes contre la réforme des retraites ce jeudi 5 décembre en France, une cinquantaine de sapeurs-pompiers de Rennes se sont engouffrés dans la cour de la préfecture qui avait été ouverte, relate le quotidien français 20 Minutes. Les soldats du feu ont repartis sans faire des dégâts.

Pourtant, ce comportement a provoqué l’ire de Jean-Luc Chenut, président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine et président du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis).

«De la part d’agents publics, un tel comportement est absolument inacceptable et contribue à entacher l’image du service et à compromettre les possibilités d’un dialogue social respectueux et équilibré», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Qui plus est, il a déclaré qu’il allait exiger de la part du directeur du Sdis 35 que des procédures disciplinaires soient lancées sans délai.

La préfecture a constaté que les sapeurs-pompiers qui avaient pénétré dans la cour en étaient repartis sans y avoir fait aucune dégradation.

Dossier:
Grève générale contre la réforme des retraites en France (112)

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Tags:
Rennes, France, grève, sapeurs-pompiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik