France
URL courte
Grève générale contre la réforme des retraites en France (114)
5512521
S'abonner

Des courriers contenant des menaces de mort ont été reçus par plusieurs policiers et CRS partout en France le jour de la grève contre la réforme des retraites, ce jeudi 5 décembre, fait savoir France info.

Plus d’une dizaine de menaces de mort ont été reçues par des policiers dans différents villes françaises -dont Grenoble, Limoges et Périgueux- sous une forme de lettres signées ACAB (pour All cops are bastards, un slogan anti-police), relate France info.

La majorité de ces menaces sont arrivées au domicile des membres des forces de l’ordre jeudi 5 décembre, jour de grève générale en France.

«Le monde des bisounours est terminé. À partir de maintenant, ce sera œil pour œil. Pensez à votre famille que vous laissez seule le week-end», indique la lettre envoyée à un CRS de Grenoble, reprise par France info.

Plusieurs plaintes ont été déjà déposées, d’autres suivront.

Les syndicats ont réagi en exigeant une enquête mais aussi toutes les garanties de sécurité pour les policiers et leur famille, en réclamant la plus grande fermeté.

Alternative Police CFDT a alerté le ministre de l’Intérieur sur la nécessité d’assurer aux policiers des conditions de vie et de travail dignes.

«C'est dans ce cadre, une nouvelle fois, qu'Alternative Police exhorte le pouvoir à prendre en considération ce type de situations pour garantir aux policiers un système dérogatoire des retraites et à améliorer sans plus tarder leurs conditions de vie et de travail», précise le syndicat.

La direction centrale des CRS, pour sa part, alerte tous les CRS qui recevront ce courrier à «ne pas ouvrir l'enveloppe» et à «déposer plainte en prenant toute précaution en vue de préserver d'éventuels indices et traces».

Dossier:
Grève générale contre la réforme des retraites en France (114)

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
menace, police, manifestation, France, forces de l'ordre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik