France
URL courte
7436
S'abonner

Une mère de famille âgée de 34 ans a été percutée par la voiture de son mari sur une route communale de Loire-Atlantique. Elle est décédée suite au choc. Son conjoint est placé en garde à vue. Il s’agirait du 140ème féminicide survenu en France cette année.

Le corps d’une femme âgée de 34 ans a été retrouvé le 4 décembre vers 21h00 sur une route communale entre Corsept et Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique), rapporte Ouest-France.

Alertés par des témoins, les secours ont essayé de réanimer la victime, en vain. Ils ont constaté le décès quelques minutes plus tard. Selon les conclusions initiales des autorités, qui ont été ensuite confirmées par l’autopsie réalisée le 5 décembre à Nantes, la femme a été renversée par une voiture.

L’époux, âgé de 29 ans, a été interpellé et placé en garde à vue car sa voiture portait les traces du choc. Il est auditionné en marge d’une enquête pour «homicide volontaire». Ce qui porte à 140 le nombre de féminicides depuis le début de l’année en France.

«Un drame épouvantable»

Selon Ouest-France, la femme était mère de cinq enfants âgés de 5 à 15 ans et vivait dans les parages. 

«C’est un drame épouvantable. La famille est connue de la mairie et des services sociaux. Les enfants sont scolarisés à Corsept et Saint-Brevin. Ma priorité a été la prise en charge des cinq enfants», confie Patricia Benbelkacem, maire de Corsept, arrivée sur les lieux.

La procureure de Saint-Nazaire, Sylvie Canovas-Lagarde, a indiqué que la famille vivait «en grande précarité dans une maison insalubre» et que, suivie par un juge des enfants, elle faisait l’objet d’une assistance éducative.

Lire aussi:

L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Le vol MH17 abattu par un système russe? Un journaliste néerlandais bat en brèche les accusations visant Moscou
Tags:
Nantes, décès, Loire-Atlantique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook