France
URL courte
Grève générale contre la réforme des retraites en France (111)
6170
S'abonner

Les transports en France étant toujours désorganisés par la grève, des vidéos de bousculades ont été postées sur les réseaux sociaux par des usagers. Sur l’une d’elles, une foule de personnes se rendant à leur travail force le passage vers un train de banlieue, essayant avec acharnement de monter dans l’une des rares rames en fonction.

Des images de plus en plus inquiétantes circulent sur les réseaux sociaux alors que la grève se poursuit, présentant l’état critique des transports publics.

Sur une séquence, on voit des passagers pris dans une énorme bousculade à l’entrée d’un wagon d’un train de banlieue. Il s’agit apparemment d’un des rares en service, alors que les transports demeuraient perturbés lundi et mardi, surtout en région parisienne.

Tandis que de nombreuses personnes tentent de «forcer le passage pour aller travailler», des employés de la SNCF échouent apparemment pas à assurer la sécurité dans la gare du Nord. Sur la vidéo, les cris «Arrêtez de pousser» sont entendus au milieu du brouhaha ambiant.

Transports paralysés

Le 10 décembre est le sixième jour de grève générale contre la réforme des retraites, dans une ambiance mettant à rude épreuve les nerfs des usagers des transports en commun. Pour arriver au travail ou regagner la maison il faut fournir bien des efforts, vu les embouteillages -traditionnels comme humains.

Neuf lignes de métro restaient closes à Paris tandis qu'un RER A sur deux et un RER B sur trois circulaient, selon la RATP. Un quart des bus était en circulation le matin, au lieu de la moitié prévue la veille par la régie autonome, en raison de plusieurs dépôts bloqués par des manifestants. Ces blocages ont été levés par les forces de l'ordre peu avant 09h00, selon la préfecture de police.

«Semaine morte»

À la SNCF, on comptait 20% des TGV et des Transiliens. Ce sera «difficile jusqu'à la fin de la semaine», a prédit le directeur général de SNCF Transilien, Alain Krakovitch, cité par l’AFP.

«La semaine est morte», a constaté Thierry Babec, du premier syndicat de la régie l'Unsa RATP.

Dans les airs, la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies de réduire leur programme. Air France a en conséquence annulé 25% des vols intérieurs et 10% des moyens courriers. EasyJet a annoncé la suppression de 92 vols.

Sur les routes d'Île-de-France, les bouchons se sont accumulés tôt le matin avant de revenir quasiment à la normale vers 08h30.

Dossier:
Grève générale contre la réforme des retraites en France (111)

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
France, grève, bousculade, transports
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik