France
URL courte
481278
S'abonner

Le collège Willy-Ronis, où «la violence s’est totalement banalisée», selon un professeur, a de nouveau été le théâtre d’une agression. Furieuse d’apprendre l’exclusion de son fils, une mère a tenté d’étrangler la principale de l’école, rapporte Le Parisien.

La principale du collège Willy-Ronis (Val-de-Marne) a déposé une plainte après avoir été agressée par la mère d’un étudiant de 5e. Cette dernière venait d’apprendre l’exclusion définitive de son fils, décidée par le conseil de discipline. En colère, la femme s’est jetée sur la fonctionnaire pour l’étrangler, selon Le Parisien.

Les incidents se succèdent

Des épisodes de violence ont souvent lieu dans cet établissement scolaire.

«Dans ce collège, la violence s’est totalement banalisée. Elle est physique avec les élèves, et morale avec leurs parents», a fait savoir auprès du quotidien un professeur.

Une voiture de police en flammes.
© AFP 2019 ZAKARIA ABDELKAFI Une voiture de police en flammes.
En septembre, un élève s’était fait volé un sac et son père était venu au collège muni d’une machette pour rendre justice lui-même. Le même mois, un surveillant qui était intervenu pour mettre fin à une rixe entre élèves a été agressé par un collégien.

Les surveillants se plaignent et disent manquer de personnel, qualifiant la situation d’«infernale»:

«Dans la cour, on est trois grand maximum pour surveiller 900 élèves».

Comme l’a indiqué un surveillant, toujours au Parisien, les adultes n’ont pas d’autre choix que de «montrer aux jeunes [qu’ils peuvent] les dominer physiquement».

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Au moins six morts dans une fusillade en Allemagne
Comment Téhéran pourrait faire s’effondrer les marchés américains
Tags:
enseignant, élèves, France, Val-de-Marne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik