France
URL courte
334914
S'abonner

Appelés pour un incendie, les policiers de Creil (Oise) ont été visés par des jets de projectiles et des feux d’artifice. Ils ont dispersé les assaillants à l’aide de grenades lacrymogènes et de LBD. Aucun blessé n’est à déplorer et il n’y a pas eu d’interpellation.

Dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 décembre, les forces de l’ordre ont été attaquées par une trentaine d’individus encapuchonnés qui les ont visées avec des projectiles et des feux d’artifice. Elles intervenaient dans le quartier du Plateau Rouher, à Creil, après avoir été informées d’un incendie. Les policiers évoquent un véritable guet-apens, rapporte Le Parisien.

«Nous n'avons même pas eu le temps d'arriver ou de voir le feu en question que nous étions déjà pris à partie», a raconté l’un d’eux au quotidien.

Les renforts sont arrivés environ une heure après le début de l’attaque, et les assaillants ont été dispersés à l’aide de grenades lacrymogènes et de tirs de lanceurs de balles de défense (LBD).

Une voiture de police en flammes.
© AFP 2020 ZAKARIA ABDELKAFI Une voiture de police en flammes.

Appels à la violence contre les policiers

Personne n’a été blessé mais aucun fauteur de troubles n’a été interpellé. Bien que les policiers n’aient pas déterminé le motif de cette agression, ils avaient déjà repéré des messages d’appel à la violence contre les forces de l’ordre sur les réseaux sociaux. «Mais visiblement, cela n’a pris qu’à Creil», a commenté l’un des agents pour Le Parisien, ajoutant que «ça présage d’un grand 31 décembre».

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Défense russe: al-Nosra a tenté de percer des positions syriennes, des pertes parmi les militaires
Tags:
grenades lacrymogènes, Creil, Oise, policier, agression, projectiles, LBD (lanceur de balles de défense)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook