France
URL courte
127
S'abonner

Miss Languedoc-Roussillon a évoqué son état de santé après que son malaise a attiré l’attention pendant la cérémonie de Miss France. Selon la participante, le stress n’en était pas la cause, mais c’est plutôt le fait qu’elle n’a rien mangé ni bu et avait «très chaud» qui l’a provoqué.

L’évacuation de Lucie Caussanel, Miss Languedoc-Roussillon, a inquiété beaucoup de monde lors de la cérémonie de Miss France le 14 décembre. «Blanche» comme sa robe, elle a quitté la scène avec l’aide des vigiles et a perdu connaissance dans les coulisses lors du direct. Ce n’était pourtant pas l’atmosphère de stress qui a causé son malaise, a-t-elle confié au quotidien Midi Libre.

«Depuis le début de la soirée, j’avais très très chaud. J’ai envisagé de quitter la scène mais j’ai voulu enchaîner les tableaux. J’avais mal à la tête et je ressentais comme un point de côté», a raconté la jeune femme de 18 ans originaire de Montblanc, dans l’Hérault, avant de préciser son régime alimentaire ce jour-là.
«Je n’avais pas mangé depuis midi. Je n’avais pas bu non plus, car je ne voulais pas avoir un gros ventre sous le maillot de bain», a-t-elle raconté pour expliquer sa décision qui n’était cependant pas très bonne, comme elle le reconnaît.

Cette étudiante en première année de médecine assure n’être «pas du tout stressée»: «l’annonce des résultats n’a absolument rien à voir avec mon malaise».

Cérémonie marquée par un incident

L’incident s’est produit en direct après l’annonce des 15 demi-finalistes de Miss France. Comme l’a constaté un journaliste de 20 Minutes, les vigiles ont porté hors de la scène Lucie Caussanel qui s’est sentie mal, était «en larmes» et «aussi blanche que sa robe». Les organisateurs ont fait état de l’«émotion» à l’origine de ce «coup de fatigue».

Finalement, la jeune femme a «pu revenir sur scène à la fin de l’émission». Tout allait «très bien» après qu’on lui a pris la tension et donné du sucre, a-t-elle avoué.

La Miss France polynésienne Vaimalama Chaves a passé la couronne à la représentante de la Guadeloupe, Clémence Botino, en 2020.

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
candidature, malaise, Miss France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook