France
URL courte
12181
S'abonner

À l’approche du Nouvel an, la rédaction de Sputnik propose à ses lecteurs de revivre les évènements qui ont marqué l’année 2019 en France. Photos et vidéos incluses!

Avec l’incendie de Notre-Dame de Paris et les protestations hebdomadaires des Gilets jaunes, 2019 s’est avérée agitée en France. Sputnik présente à ses lecteurs la sélection d’événements majeurs qui ont marqué la République et ses citoyens.

Incendie de Notre-Dame de Paris

Les 15 et 16 avril, le monde entier suit avec horreur et désolation une scène inconcevable: la cathédrale de Notre Dame de Paris en flammes. L’incendie ravage la flèche et la toiture de cet emblème de la capitale française, qui attire plus de 13 millions de visiteurs chaque année.

Les pompiers parviennent à sauver l’édifice, ainsi que près de 30% des œuvres d’art présentes dans le trésor de Notre-Dame. Emmanuel Macron promet de reconstruire la cathédrale en cinq ans.

Notre-Dame de Paris en flammes
© Sputnik . Julien Mattia
Notre-Dame de Paris en flammes

L’incendie provoque également une pollution au plomb aux abords de la cathédrale en raison de la présence importante de ce métal dans la toiture de l’édifice.

Les causes exactes de ce sinistre restent inconnues.

Victoire du RN aux européennes

Le Rassemblement national de Marine Le Pen domine le scrutin des européennes en France fin mai. Avec 23,3% des voix, la liste menée par Jordan Bardella arrive 0,9 point devant celle conduite par Nathalie Loiseau (LREM-MoDem) qui recueille 22,4 % des suffrages.

Le RN se rapproche ainsi de son record de 2014, lorsque le parti obtient 24,8% des votes des Français. Il bat par la même occasion son record de votes exprimés, avec 5,28 millions d’électeurs.

Pitié-Salpêtrière: une attaque qui n’a pas eu lieu

À l’issue de la traditionnelle manifestation syndicale du 1er mai, à laquelle ont participé entre autres des Gilets jaunes et des black blocs, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner affirme que «des gens ont attaqué» l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et agressé son personnel soignant.

Or, les vidéos et témoignages contredisaient la version du ministre. Démenti par les faits, ce dernier reconnaît finalement qu’il n’aurait pas dû employer le terme «attaque», mais «intrusion violente», avant de rejeter l’idée d’une démission malgré les appels de l’opposition.

Affaire François de Rugy

Cible de plusieurs enquêtes journalistiques, le ministre de la Transition écologique François de Rugy présente sa démission le 16 juillet 2019. Selon Mediapart, il a organisé au minimum une dizaine de dîners luxueux «aux frais de la République» entre 2017 et 2018, alors qu’il était président de l’Assemblée nationale, et fait effectuer des travaux d’un montant de 63.000 euros dans son appartement ministériel.

Un mois seulement après sa démission, M.de Rugy retrouve son siège de député de la 1ère circonscription de Loire-Atlantique.

Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen

Le 26 septembre, une catastrophe industrielle ravage l’usine chimique Lubrizol, classée Seveso seuil haut, et l’entreprise voisine Normandie Logistique à Rouen.

Au total, près de 10.000 tonnes de produits chimiques brûlent sur les deux sites dans un incendie dont les causes n’ont toujours pas été établies.

La gestion de la crise par le gouvernement et les diverses intoxications des pompiers et policiers étant intervenus sur place ont provoqué la méfiance et la défiance de la population.

Attaque à la préfecture de police de Paris

Le 3 octobre, la capitale française connaît un attentat inédit: armé de lames en céramique, l’employé de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) Mickaël Harpon attaque ses collègues au sein de la «forteresse», tuant quatre personnes.

Situation à Paris après l'attaque au couteau à la préfecture, 3.10.2019
© Sputnik .
Situation à Paris après l'attaque au couteau à la préfecture, 3.10.2019

Résident de Gonesse, l’auteur de la tuerie est converti à l'islam depuis une dizaine d’années et fréquente des membres de la mouvance islamiste salafiste.

Après l’attaque, la Police nationale fait état d’une nette augmentation des signalements pour radicalisation dans les rangs des forces de l’ordre à Paris.

Premier anniversaire des Gilets jaunes

Né d’appels à manifester contre l’augmentation du prix des carburants automobiles, le mouvement des Gilets jaunes se transforme progressivement en une sorte de «révolte permanente» contre l’injustice sociale.

Au cours de leurs «actes» organisés chaque samedi, des dizaines de manifestants sont victimes de blessures graves de la part des forces de l’ordre, certains d’entre eux y perdent un œil ou une main
Journaliste blessé au visage pendant l'acte 53 des gilets jaunes, le 16 novembre 2019
© Sputnik .
Journaliste blessé au visage pendant l'acte 53 des gilets jaunes, le 16 novembre 2019
Face à l’ampleur des protestations, Emmanuel Macron annonce des mesures d’urgence économiques et sociales avant de lancer le Grand débat national.

L’armée subit ses plus lourdes pertes au Mali

Engagée depuis six ans au Sahel dans le cadre des opérations Serval puis Barkhane, l’armée française enregistre en 2019 ses plus importantes pertes dans la région.

La mort de 13 militaires dans un accident d’hélicoptères survenu le 25 novembre porte à 41 le nombre de soldats français tués au Sahel depuis 2013.

Procès des époux Balkany

Dans un procès très médiatisé, le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany, 71 ans, est condamné à quatre et cinq ans de prison ferme pour fraude fiscale et blanchiment aggravé.

Sa femme Isabelle, 72 ans, écope pour sa part de peines d’emprisonnement de trois et quatre ans, mais sans mandat de dépôt. Les deux époux sont aussi condamnés à dix ans d’inéligibilité.

Réforme des retraites et grève générale

Survenue après une année de protestations des Gilets jaunes, la réforme des retraites, qui prévoit notamment la fin des régimes spéciaux pour les remplacer par un régime à points, engendre un vaste mouvement de contestation à travers la France.

La grève interprofessionnelle du 5 décembre 2019 rassemble entre 800.000 et 1.500.000 contestataires. Toujours en cours à ce jour, on ne sait pas quand le mouvement s’arrêtera. Le gouvernement compte mener à bien son projet de réforme.

Couac supplémentaire pour Matignon, le ministre chargé de mener la réforme, Jean-Paul Delevoye, démissionne après que des médias ont fait état d’«oublis» de plus d’une dizaine de mandats dans sa déclaration de transparence. Plus grave, le ministre était aussi payé par un think thank alors même qu’il avait pris ses fonctions, ce que la Constitution interdit. Sa démission fait du quinquennat de Macron le recordman du nombre de départs de ministres sous la cinquième république.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
réforme, terrorisme, Patrick Balkany, Mali, François de Rugy, incendie, Notre-Dame de Paris (roman), gilets jaunes, France, Christophe Castaner
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik