France
URL courte
9197
S'abonner

En Corrèze, l’idée du président du conseil départemental de renommer le collège de Meymac en l’honneur de Jacques Chirac s’est confrontée à l’opposition du conseil d’administration de l’établissement. Désormais, il revient au président du département de trancher.

En Corrèze, où Jacques Chirac avait été élu à maintes reprises conseiller général, Pascal Coste, président du conseil départemental, a émis l’idée de renommer le collège de Meymac en l’honneur de Jacques Chirac, relate Le Parisien.

Cependant, l’idée n’a pas été accueillie à bras ouverts par le conseil d’administration du collège composé de 19 personnes.

15 personnes sur 19 ont voté contre

«Deux personnes se sont abstenues, deux ont voté pour… et 15 ont voté contre», a fait savoir au Parisien Philippe Brugère, maire de la commune, qui personnellement est pour, mais en tant que maire contre.

«J'ai honnêtement beaucoup de sympathie pour Jacques Chirac. Mais elle n'est pas partagée par tout le monde», a-t-il confié, ajoutant qu’«il faut savoir ce que l'Histoire va retenir avant de se précipiter».

La décision finale revient au département

Il a précisé qu’il existait une tradition dans la commune qui consistait à ne pas donner le nom d’une personnalité publique aux rues ou édifices publics pour éviter toute polémique.

Les collèges relevant de la compétence du département, il appartient au président de la Corrèze de trancher malgré l'avis défavorable de l'établissement.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
polémique, collège, France, Jacques Chirac
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook