France
URL courte
20440
S'abonner

L’entourage d’Emmanuel Macron manque de «gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts» selon le ministre de l'Action et des comptes publics, cité par Paris Match. Il a qualifié le cercle entourant le Président français d’être «trop parisien, trop bourgeois, trop techno, trop strauss-kahnien».

Faisant assaut de rhétorique dans le cadre de la réforme des retraites, le ministre de l'Action et des comptes publics, cité par Paris Match, a estimé que l’entourage du Président français était «trop parisien, trop bourgeois, trop techno, trop strauss-kahnien». Gérald Darmanin a jugé qu’y brillaient par leur absence des «gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts».

«Il manque sans doute autour de lui des personnes qui parlent à la France populaire, des gens qui boivent de la bière et mangent avec les doigts. Il manque sans doute un Borloo à Emmanuel Macron», a avancé l’ancien maire de Tourcoing, faisant référence à l’ancien maire de Valenciennes, Jean-Louis Borloo.

Auparavant, Gérald Darmanin avait exprimé son respect à Jean-Paul Delevoye qui avait démissionné de son poste de haut commissaire aux Retraites, affirmant qu’il allait «manquer au gouvernement». Le ministre a tenu à souligner que l’homme politique avait beaucoup servi la République et qu’il avait choisi de retrousser ses manches pour travailler.

Jean-Paul Delevoye a été le 16e ministre ou secrétaire d’État à quitter ses fonctions depuis qu’Emmanuel Macron occupe le fauteuil présidentiel.

La réforme des retraites

Le projet du gouvernement sur les retraites par points prévoit que l'âge légal sera maintenu à 62 ans. Pour autant, pour profiter de sa retraite à taux plein, il faudra atteindre les 64 ans, sans quoi un malus sera appliqué sur la pension de base. Le gouvernement souhaite reculer l'âge de départ à la retraite à partir de 2027.

Lire aussi:

Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Le coronavirus fera-t-il de la Chine le nouveau maître du monde?
Tags:
politique, France, Paris, palais de l'Élysée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook