France
URL courte
2311523
S'abonner

Alors que l’escorte tentait d’extraire un homme condamné à 18 mois de prison ferme de la salle d’audience du palais de justice de Besançon, le procureur, ancien judoka, a été contraint d’entrer dans la mêlée pour neutraliser une proche du prévenu devenue soudainement agressive.

Après l’annonce d’une condamnation au tribunal de Besançon, vendredi 20 décembre, le procureur Etienne Manteaux a dû intervenir pour neutraliser une proche du prévenu jugé en comparution immédiate, rapporte L'Est républicain.

Comme le relate le quotidien, le prévenu, s'apprêtant à sortir de la salle d'audience sous escorte, a défié un agent. Pendant que trois membres des forces de l'ordre intervenaient pour maîtriser l'homme, une proche s'est jetée dans la mêlée.

C'est à ce moment-là que le procureur Étienne Manteaux a bondi de son prétoire, craignant que cette «personne profite de la confusion pour saisir une des armes à feu de l’escorte».

«Il a exécuté une brusque prise de neutralisation, afin d’exfiltrer l’intruse hors de l’échauffourée».

Selon l'Est républicain, le procureur est un ancien judoka qui a mis ses connaissances techniques au service de cette intervention pour écarter tout acte violent.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
audience, judo, Besançon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik