France
URL courte
2311523
S'abonner

Alors que l’escorte tentait d’extraire un homme condamné à 18 mois de prison ferme de la salle d’audience du palais de justice de Besançon, le procureur, ancien judoka, a été contraint d’entrer dans la mêlée pour neutraliser une proche du prévenu devenue soudainement agressive.

Après l’annonce d’une condamnation au tribunal de Besançon, vendredi 20 décembre, le procureur Etienne Manteaux a dû intervenir pour neutraliser une proche du prévenu jugé en comparution immédiate, rapporte L'Est républicain.

Comme le relate le quotidien, le prévenu, s'apprêtant à sortir de la salle d'audience sous escorte, a défié un agent. Pendant que trois membres des forces de l'ordre intervenaient pour maîtriser l'homme, une proche s'est jetée dans la mêlée.

C'est à ce moment-là que le procureur Étienne Manteaux a bondi de son prétoire, craignant que cette «personne profite de la confusion pour saisir une des armes à feu de l’escorte».

«Il a exécuté une brusque prise de neutralisation, afin d’exfiltrer l’intruse hors de l’échauffourée».

Selon l'Est républicain, le procureur est un ancien judoka qui a mis ses connaissances techniques au service de cette intervention pour écarter tout acte violent.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Couvre-feu à 21h: le bois de Boulogne, un no man’s land – vidéo
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Tags:
audience, judo, Besançon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook