France
URL courte
355553
S'abonner

Le quartier de la Blaquière à Grasse, dans les Alpes-Maritimes, a vécu hier une soirée mouvementée. Un groupe d’une cinquantaine d’individus ont scié des caméras de surveillance avant de s’en prendre à la police. Les affrontements n’ont fait aucun blessé et personne n’a été interpellé.

La soirée du 23 décembre a été marquée par des affrontements entre les forces de l’ordre et des individus cagoulés à Grasse, dans les Alpes-Maritimes.

Selon BFM TV, un groupe d’une cinquantaine d’individus a commencé par scier des caméras de surveillance dans le quartier de la Blaquière, avant d’allumer des pétards et de jeter des projectiles.

Le chaos s’est emparé du quartier pendant plusieurs minutes lorsque du mobilier urbain a été détruit sous les yeux des habitants. Puis la BAC et des renforts départementaux sont arrivés, et des affrontements ont éclaté.

Le média raconte que le quartier a été bouclé jusqu’au retour au calme, peu avant minuit.

«On ne va pas laisser les voitures dehors, surtout qu'on ne sait pas si ça va reprendre», a déclaré à BFM TV un habitant du quartier.

«C'est beaucoup de désagrément pour les gens qui habitent autour et qui subissent ce genre d'événements. Là, ça fait 18 ans qu'on habite dans le quartier, c'est vrai que ça s'est calmé depuis une bonne dizaine d'années. Il y a eu des tas de caméras mises en place par la mairie qui ont porté leurs fruits», a témoigné un autre.

Aucun blessé ou interpellé

Les affrontements n’ont fait aucun blessé. Par ailleurs, aucune interpellation n’a été enregistrée. Selon des sources policières, cette scène serait liée au trafic de stupéfiants et pourrait avoir été organisé en vue d’une importante livraison de drogue.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Macron n’inspire plus confiance aux Français et recourt à l’«autodéfense agressive», selon la presse allemande
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Tags:
forces de l'ordre, police, caméras de surveillance, Alpes-Maritimes, Grasse, Brigade anti-criminalité (BAC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook