France
URL courte
301977
S'abonner

Les dégâts causés par trois mineurs à deux établissements accueillant des enfants à Saint-Brès, dans l'Hérault, s’élèvent à quelque 30.000 euros. Ce sera aux parents de payer.

Après le saccage du centre de loisirs et de l’école maternelle Les Péquelets à Saint-Brès, non loin de Montpellier, la police a réussi à identifier grâce aux caméras de surveillance trois adolescents, a relaté Métropolitain.

Ces derniers, âgés de 15 ans, ont causé des dégâts très importants aux deux établissements et la facture en sera envoyée à leurs parents.

Quelque 30.000 euros de dégâts

Il faut dire que la note sera salée, car le préjudice s’élève à environ 30.000 euros.

En effet, les voyous ont entièrement dégradé plusieurs classes, vidé six extincteurs, cassé du matériel informatique et des photocopieurs, volé des ordinateurs ainsi qu’une télévision et détruit les alarmes.

En outre, des portes et des fenêtres ont été fracturées et du mobilier cassé. Qui plus est, les sanitaires détériorés ont causé un début d’inondation, a précisé le maire, joint par Métropolitain. L’élu a constaté qu’il s’agissait d’«un acte de vandalisme gratuit».

Placés en garde à vue

Les trois auteurs des faits ont été finalement interpellés et placés en garde à vue par les gendarmes, alertés par un témoin qui avait entendu des bruits suspects, a ajouté le site d’informations locales.

Le trio avait même emporté les ordinateurs et la télévision. Le matériel a été récupéré par les gendarmes et restitué par la suite au maire.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Tags:
préjudice, vandalisme, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook