France
URL courte
5638202
S'abonner

Jérôme Rodrigues a été gazé et a, selon ses dires, reçu un coup de bouclier au visage lors d’une altercation avec les forces de l’ordre qui bloquaient le passage du cortège parisien. À en juger par plusieurs vidéos, il a été touché à son œil déjà blessé lors de l’acte 11.

Alors que des syndicats et Gilets jaunes sont de nouveau mobilisés ce samedi à Paris, de premières tensions entre manifestants et CRS ont déjà eu lieu. Au cœur d'une altercation avec les forces de l’ordre, Jérôme Rodrigues, l'une des figures de proue du mouvement qui se poursuit depuis le 17 novembre 2018, a été gazé et touché à l'œil d'après une vidéo relayée sur les réseaux sociaux.

​Sur la séquence, tournée boulevard Magenta, on voit Jérôme Rodrigues qui se tient en avant d'autres manifestants et est apparemment en discussion serrée avec des CRS qui bloquent le passage. Après quelques instants tendus, l’un des CRS gaze des mobilisés, dont Jérôme Rodrigues, au niveau du visage. Ce dernier tombe au sol, une main plaquée sur l'œil.

Ensuite, d'autres Gilets jaunes l'aident à se relever. Les street médics arrivent sur place pour délivrer les premiers secours à Rodrigues, blessé au niveau de l’œil, qui continue à se disputer avec les forces de l’ordre.

Plus tard, Jérôme Rodrigues a expliqué à la presse présente qu’il avait reçu un coup de bouclier au visage.

«On nous empêche de manifester et, parce qu’ils sont obligés de marcher à l’envers, ils finissent par s’énerver les flics et mettre des coups, et le mec m’a mis un coup de bouclier dans la gueule et l’officier refuse de me donner RIO de cette personne», couvrant son œil d’un mouchoir.

D’après les internautes, le Gilet jaune a par la suite réintégré la manifestation.

Lire aussi:

Le Pr Raoult accusé de «faux témoignage» par l’AP-HP
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Ni requin, ni dauphin: des pêcheurs gallois sont tombés sur cette énorme créature marine – vidéo
Tags:
blessés, France, Jérôme Rodrigues, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook