France
URL courte
121030
S'abonner

Une enquête effectuée par la répression des fraudes a permis de constater plusieurs non-conformités dans la production des foies gras de canard et d’oie en France. Ainsi, un ingrédient qui ne figure pas sur les étiquettes a été décelé.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a rendu publics les résultats d’une enquête selon lesquels, en France, les normes de quantité d’eau ajoutée dans les foies gras d’oie et de canard ne sont pas respectées. Le taux de conformité s’est avéré être de 54%, avec 17 cas non conformes et deux à surveiller sur les 35 échantillons.

Ainsi, les prélèvements menés sur 21 blocs de ce produit ont montré que dans neuf cas le taux d’eau rajoutée dépassait les 10% autorisés par la réglementation.

Défauts de plumage

Après avoir analysé 14 plats cuisinés à base de confits, la DGCCRF a évoqué un non-respect des exigences fixées par le Centre technique des conserves et des produits agricoles (CTCPA), à savoir des «excès de sicots (racines des plumes) et des défauts de plumage qui ont été constatés sur les manchons présents dans les confits».

Appellations interdites

En outre, l’enquête a révélé que des termes interdits sont utilisées sur les étiquettes, ce qui trompe les consommateurs. En effet, si un produit contient au moins 50% de foie gras, il faut utiliser les appellations telles que «médaillons de foie d'oie ou de canard» ou «parfaits de foie d'oie ou de canard». Alors qu’en réalité, on peut trouver sur les étiquettes des mentions telles que «pâté au foie gras», «mousse au foie gras» ou «foie gras de canard entier mi-cuit à la figue», alors que ceci est interdit. En outre, si plus de 20% de foie gras sont utilisés dans la préparation, il faut utiliser une mention «au foie».

Certains fabricants mettent parfois sur l’étiquette la présence d’oie, dont la saveur est jugée plus fine, mais en réalité elle n’est pas souvent présente dans les blocs de foie de gras d’oie et dans des produits contenant du foie gras. Ainsi, l’enquête fait état de 15% d'anomalies à cet égard.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
canards, oie, foie gras, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook