France
URL courte
Le couple Balkany face à la justice (33)
543161
S'abonner

Patrick Balkany a été transféré le 27 décembre dans une unité hospitalière réservée aux détenus. Cette décision a été dénoncée par sa femme, inquiète quant à la santé de son époux.

Incarcéré depuis le 13 septembre et hospitalisé à l'hôpital Cochin, à Paris, depuis le 12 décembre, l’ex-maire de Levallois-Perret Patrick Balkany a été transféré vendredi 27 décembre à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Cette information a été diffusée sur les réseaux sociaux par son épouse Isabelle Balkany.

​Elle a indiqué que son mari avait été transféré dans un service sécurisé pénitentiaire, ce qui le priverait des spécialistes l’ayant suivi lors de son admission à l’hôpital en décembre. Elle s’est de plus indignée que le déplacement ait eu lieu en fourgon et non en ambulance. 

Selon le quotidien Le Parisien, la décision de ce transfert a été prise pour des raisons pratiques. Au début de son hospitalisation, Patrick Balkany était surveillé à temps plein par trois policiers. Il a maintenant intégré l'unité hospitalière sécurisée interrégionale, dédié aux détenus.

De graves problèmes intestinaux

L’ex-maire de Levallois-Perret est incarcéré depuis le 13 septembre suite à sa condamnation par le tribunal de grande instance de Paris à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale. Lors du procès en appel, mi-décembre, il avait été hospitalisé à Cochin pour de graves problèmes intestinaux.

«Patrick a vu un médecin trois minutes, hier [samedi 28 décembre, Ndlr], pareil aujourd'hui [dimanche 29, Ndlr]. Il recommence à avoir mal au dos. Sauf qu'il ne peut pas prendre des médicaments sans avis de son gastro-entérologue», a expliqué Mme Balkany au Parisien.

Elle n’a pas caché sa préoccupation, expliquant être «folle d’angoisse et ivre de rage».

«Il a failli claquer! Il a eu un infarctus digestif, rétrospectivement ça me fait frémir. Il avait entre 60 et 80% de chance d'y rester à cause de l'accumulation de médicaments», a-t-elle ajouté.
Dossier:
Le couple Balkany face à la justice (33)

Lire aussi:

Le bras droit de Raoult assure que tout s'améliore à Marseille et ne comprend pas la décision du gouvernement
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
«Vivez à fond, tombez malades»: l'appel de Nicolas Bedos crée la polémique
Tags:
fraude fiscale, Paris, Patrick Balkany, Isabelle Balkany, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook