France
URL courte
11315
S'abonner

Après avoir été remarqué en train de casser des pare-brises à coups de poing à Nemours, un homme de 35 ans à l’imposante stature s’est rebellé lors de son interpellation. Il a ainsi attaqué deux policiers, blessant gravement l’un d’eux.

Deux policiers ont été blessés lors de l’interpellation d’un vandale qui avait cassé des pare-brises de véhicules en stationnement, rapporte La République de Seine-et-Marne. Les faits se sont déroulés vers 18h20 samedi 28 décembre à Nemours, rue de Paris.

Selon le média, des passants ont prévenu les forces de l’ordre. Venus rapidement sur place pour neutraliser le malfaiteur, les policiers sont tombés face à un homme de 35 ans mesurant 1m85 et pesant 90 kg. Cet individu a empoigné l’un des fonctionnaires avant de le projeter contre une vitrine de magasin et un plot en béton.

D’après le site d’information, le policier a réussi à se relever malgré une fracture ouverte du péroné et a interpellé le mis en cause à l’aide d’un collègue qui, pour sa part, s’est retrouvé avec une rotule déplacée et des problèmes ligamentaires au genou.

Des renforts ont été appelés alors que les coups d’un pistolet à impulsion électrique Taser ne permettaient pas de calmer le délinquant alcoolisé. En outre, celui-ci avait probablement consommé des stupéfiants. Quatre fonctionnaires ont de plus été nécessaires pour le sortir de force du véhicule de police au commissariat.

«On suppose qu’il avait consommé de la cocaïne, ce qui peut expliquer qu’il n’ait pas réagi aux impulsions du pistolet électrique, commente une source proche de l’enquête. En garde à vue, le suspect, de nationalité polonaise, est resté extrêmement fermé et a refusé de collaborer avec l’interprète. Il a le profil du black bloc et semble avoir par ailleurs une parfaite connaissance de la procédure pénale».

Le fonctionnaire blessé à la jambe s’est vu prescrire 21 jours d’Incapacité totale de travail.

La République de Seine-et-Marne précise que le malfrat a été déféré au parquet de Fontainebleau lundi 30 décembre en vue d’une comparution immédiate.

«Nous sommes épatés que nos policiers aient pu arrêter ce colosse malgré leurs blessures», indique-t-on au commissariat nemourien.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
vandalisme, police, blessés, interpellation, Seine-et-Marne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook