France
URL courte
263210
S'abonner

Qualifiant les sanctions extraterritoriales d’«atteintes à la souveraineté», le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s’est engagé à trouver d’ici six mois une solution pour restaurer les liens économiques avec la Russie.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire s’est engagé à relancer les relations avec la Russie tout en jugeant «inacceptables» les sanctions extraterritoriales.

«Nous voulons relancer nos échanges économiques avec Moscou dans le respect du droit international sans être entravés par les sanctions financières extraterritoriales qui sont aujourd’hui le premier obstacle au développement des relations économiques avec Moscou et avec la Russie», a affirmé le ministre lors de ses vœux aux acteurs économiques et à la presse.

Il a ajouté qu’il s’était récemment rendu à Moscou «pour garantir le suivi des décisions du Président de la République sur la relance des relations stratégiques avec la Russie».

«Je me donne donc six mois pour parvenir à trouver des solutions opérationnelles dans le domaine financier pour nous permettre de relancer les relations économiques avec la Russie et éviter les conséquences de sanctions extraterritoriales, dont je continue à penser qu’elles sont une atteinte inacceptable à la souveraineté des nations», a-t-il insisté.

Selon le ministère français de l’Économie et des Finances, la Russie a été en 2018 le 8ème marché de la France (hors UE et Suisse), après avoir été le 4ème en 2014. Les échanges commerciaux bilatéraux ont atteint en 2018 un volume total de 15,3 milliards d’euros, contre le niveau record enregistré en 2011/2012: 21 milliards d’euros.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Une mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
échanges commerciaux, Bruno Le Maire, Paris, Moscou, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook