France
URL courte
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)
5413126
S'abonner

La France ne compte pas retirer ses 160 soldats déployés en Irak après les frappes iraniennes survenues dans la nuit du 7 au 8 janvier, a annoncé une source gouvernementale.

La France ne compte pas retirer ses 160 soldats déployés en Irak après les frappes iraniennes survenues dans la nuit de mardi à mercredi, a annoncé ce 8 janvier une source gouvernementale.

Le 7 janvier, la ministre des Armées a annoncé sur Twitter que dès le vendredi 3 janvier la France avait renforcé le niveau de protection de ses 160 militaires déployés en Irak. Selon Florence Parly, «tout est mis en œuvre pour assurer leur sécurité».

​L'Iran a tiré des missiles contre des bases abritant des forces américaines en Irak après l'assassinat par les États-Unis du général iranien Qassem Soleimani la semaine dernière.

Comme l’a annoncé la télévision publique iranienne ce 8 janvier, au moins 80 personnes ont été tuées dans les attaques de missiles iraniens contre des bases américaine en Irak.

Aucun militaire français n'a été touché, a dit l'état-major des armées françaises.

Dossier:
Nouvelle escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran (janvier 2020) (37)

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Tags:
frappes, soldats, Iran, Irak, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook