France
URL courte
16250
S'abonner

L’ex-boxeur professionnel Christophe Dettinger, connu pour avoir fait face à deux gendarmes lors de l’acte 8 des Gilets jaunes, a été mis en garde à vue pour des «violences conjugales» ce mercredi 8 janvier, écrivent des médias.

Célèbre pour son face-à-face avec des gendarmes en marge de la manifestation des Gilets jaunes du 5 janvier 2019, Christophe Dettinger a été arrêté ce mercredi à Lardy, dans l’Essonne, soupçonné d’avoir frappé son ex-conjointe, avec qui il est en instance de divorce, informe la presse.

Selon Le Parisien, c’est la victime qui a appelé les gendarmes de Lardy suite à une altercation avec son compagnon qui est venu récupérer les enfants du couple. Après des échanges d'insultes, Christophe Dettinger aurait bousculé la femme contre une voiture, sans toutefois que celle-ci ne tombe ou soit blessée. L’homme a été placé en garde à vue.

Par la suite, une source proche du dossier a indiqué à l’AFP qu’il n'y avait pas eu «de violences exercées».

L’affaire Dettinger

L’ancien champion de France des lourds-légers avait été filmé le 5 janvier 2019, lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, en plein affrontement avec deux gendarmes mobiles sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor, au-dessus de la Seine à Paris. Il avait été condamné à un an de prison, aménagé en semi-liberté et 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve.

Le 20 janvier, le tribunal de Paris doit par ailleurs décider si Christophe Dettinger peut toucher les 145.000 euros de la cagnotte créée pour le soutenir, qui avait été bloquée par la plateforme de collecte de dons en ligne Leetchi.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
France, violences conjugales, Christophe Dettinger, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook