France
URL courte
67949
S'abonner

220 soldats supplémentaires seront envoyés au Sahel pour renforcer la force Barkhane, a déclaré le Président français en marge du sommet du G5 Sahel qui se tient ce 13 janvier à Pau. De plus, Emmanuel Macron espère pouvoir convaincre le Président Trump de garder des militaires américains dans la région.

Emmanuel Macron a annoncé, face à la multiplication des attaques djihadistes au Sahel, l'envoi de 220 soldats supplémentaires pour renforcer la force Barkhane. Cette déclaration a été faite ce 13 janvier à l'issue d'un sommet à Pau, avec les chefs d’État du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, où opèrent 4.500 militaires de la force Barkhane.

«J'ai décidé d'engager des capacités de combats supplémentaires, 220 militaires viendront renforcer les troupes de Barkhane», a déclaré le Président français.

Cette décision a pour but de renforcer la force militaire française Barkhane qui combat les djihadistes dans la région.

Militaires américains en Afrique

Le Président français a en outre exprimé l'espoir de convaincre Donald Trump de conserver des forces en Afrique, malgré l’intention des États-Unis de réduire leur engagement militaire sur le continent, et particulièrement en Afrique de l’Ouest.

Les dirigeants des pays du G5 Sahel se rencontrent à Pau parce que c'est la ville où est située la base d'où sont partis sept des treize soldats français morts dans la collision de leurs appareils aux confins du Mali, le 26 novembre dernier.

Lire aussi:

Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Tags:
Sommet G5 Sahel, Sahel, opération Barkhane, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook