France
URL courte
17341
S'abonner

Sur sa page Facebook, Ségolène Royal a publié une lettre qu’elle dit lui avoir été adressée par le gouvernement. Il s’agit d’un courrier préalable à sa suspension de son poste d'ambassadrice (bénévole) en charge des pôles.

L’ancienne ministre de l’Environnement Ségolène Royal, qui occupe actuellement le poste d’ambassadrice en charge de pôles, a publié sur Facebook une lettre qui lui est adressée et signée, à en croire la photo, conjointement par les ministères des Affaires étrangères et de la Transition écologique.

Le texte annonce à la femme politique qu’il est «envisagé de mettre fin à [ses] fonctions au regard de [ses] récentes prises de paroles publiques, qui mettent en cause la politique du gouvernement à la mise en œuvre de laquelle, en [sa] qualité d’ambassadrice, [...], [elle] est étroitement associée».

«Je comprends par cette lettre que le président de la République va mettre fin à mes fonctions à un prochain Conseil des ministres puisque je n’ai pas l’intention de renoncer à ma liberté d’opinion et d’expression garantis par la Constitution. J’en prends acte», commente-t-elle dans une publication sur son compte Facebook.

Les propos tenus dans la lettre font référence, d’après le quotidien 20 Minutes, aux multiples attaques de la part de l’ex-ministre à l’encontre du gouvernement, de la réforme des retraites et de l’entourage d’Emmanuel Macron.

De plus, le quotidien français Parisien, qui se réfère à une source au sein de l'exécutif qui dévoile -sous couvert du plus strict anonymat- le mécontentement causé par la façon dont Ségolène Royal remplit ses fonctions.

«Il y a un vrai sujet de devoir de réserve et elle n'a pas fait le job dans sa mission», résume la source, citée par le journal.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Tags:
France, politique, Ségolène Royal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik