France
URL courte
281624
S'abonner

La Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) a introduit l’idée d’un fichier qui regrouperait les mauvais payeurs et qui serait uniquement accessibles aux professionnels du secteur. La proposition de loi sera discutée en mai au parlement.

Un fichier pour recenser les locataires mauvais payeurs? C’est le projet sur lequel a travaillé la FNAIM qui, s’il est validé, devrait voir le jour le 1er janvier 2021, a indiqué Le Parisien. Baptisé «Arthel», il ne devrait être accessible qu’aux professionnels de l’immobilier et aux agences. L’Assemblée nationale et le Sénat débattront sur cette proposition de loi en mai, mais l’idée fait déjà polémique.

La Fondation Abbé-Pierre a déjà fait part de son inquiétude face à ce type de fichier. «Les personnes qui ont eu des problèmes n'auront plus la possibilité de s'en sortir, ça va devenir une sorte de condamnation», a prévenu auprès d’Europe 1 Manuel Domergues, directeur des études de la fondation. Celle-ci exige l’abandon pur et simple de la proposition de loi.

Le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a déjà réagi sur Twitter, assurant qu’il «n’approuvait pas cette proposition», car «la confiance entre propriétaire et locataire ne se construit pas par la mise en place d’un tel fichier».

Comment est défini un «mauvais payeur»?

Le fichier regroupera les locataires qui ont un retard de paiement de trois mois ou plus. De plus, la FNAIM assure que les données des mauvais payeurs seront retirées dès que les paiements seront régularisés. Dans le cas contraire, elles y resteront pour une période de trois ans, qui équivaut à la durée d’un bail, relate Le Parisien.

La FNAIM indique avoir obtenu l’accord de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). La CNIL souligne cependant les «risques pour les droits et libertés des personnes concernées». Elle demande ainsi que ce projet soit «encadré de très fortes garanties pour les personnes concernées».

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
Tags:
immobilier, fichage, mauvais payeur, proposition de loi, logement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook