France
URL courte
2511
S'abonner

Pour s’amuser, un internaute français a piraté un compte nigérian officiel et, en se faisant passer pour le Président Muhammadu Buhari, a promis la guerre à Donald Trump sur Twitter. Le message a été par la suite supprimé.

Le 16 janvier, un utilisateur français de Twitter surnommé Kira a pu pirater un compte certifié et inactif du petit parti nigérian United Democratic Party (UDP).

«Il a décidé de garder le compte pour ramener ses abonnés dessus, sans idée derrière la tête», a expliqué au Parisien un ami du hacker répondant au pseudonyme de Nathfurax.

C’est lui qui a proposé à Kira de changer son profil «pour avoir l'air du Président du Nigeria», vu que le compte était certifié et que «c'était crédible de déclarer une guerre en mentionnant un pays. Il a donc mentionné Donald Trump», a ajouté l'internaute.

«Détruire les citoyens adhérant à la politique de Trump»

Visiblement, Kira a bien aimé l’idée, et à 22h52, une déclaration de guerre à Washington a été publiée sur le réseau social.

«Moi, Muhammadu Buhari, déclare la guerre aux États-Unis en ce jour en promettant de détruire les citoyens adhérant à la politique de Donald Trump. @realDonaldTrump, vous avez été prévenus.»

​Les retweets se multiplient

En quelques minutes, le message a été retweeté des centaines de fois. Kira, qui n’avait pas imaginé une telle réaction, a pris la décision de le supprimer rapidement.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là car un autre internaute a alors usurpé l’identité de l'UDP.

«Il doit être noté que, bien que ces prétendus hackers aient essayé de s'attaquer à nos ressources via des méthodes enfantines, ces jeunes criminels n'ont en aucun cas les moyens de faire face à la supériorité technologique du Nigeria. Il est impossible pour eux de nous pirater», a annoncé ce compte parodique. Son propriétaire n'est pas identifié à ce stade mais il a également affirmé au Parisien avoir par la suite piraté un site faisant partie du domaine du gouvernement du pays.

Les hackers, âgés entre 13 et 24 ans, n’attendent pas de réactions de la part des autorités nigérianes.

«Je ne pense pas que le gouvernement réagisse», a indiqué l’un d’entre eux. Contacté par le Parisien, le ministère nigérian des Communications n'a pas encore commenté.

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
La visite d’Emmanuel Macron en Seine-Saint-Denis provoque des attroupements en plein confinement – vidéo
Pandémie, en continu: pire bilan quotidien au Royaume-Uni
Tags:
guerre, Donald Trump, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook