France
URL courte
40697
S'abonner

Une vingtaine de personnes cagoulées ont attaqué un bus de pèlerins catholiques, dont des enfants, qui se dirigeait de Caen à Pontmain, en Mayenne. Le chauffeur a essayé de se sortir de l’embuscade, mais les individus ont commencé à viser le véhicule avec des pistolets de paintball.

Un bus transportant des pèlerins catholiques de Caen à Pontmain (Mayenne) quittait la maison diocésaine le 19 janvier, lorsque plusieurs individus cagoulés et vêtus de noir ont essayé de l’arrêter, rapporte France 3.

«Alors que nous sortions du parking privé du Diocèse, nous avons vu une vingtaine de personnes cagoulées devant le bus qui essayaient de nous empêcher de partir. Ils avaient une banderole mais je n'ai pas réussi à la lire. Le chauffeur a avancé par à-coups. Ça a duré entre deux et trois minutes mais ça fait drôle quand même», raconte le Père Gérard Pitel qui était assis à l'avant.

Des pistolets de paintball

Le chauffeur du car a réussi à s’extraire, mais les individus se sont mis à projeter de la peinture sur le pare-brise avec des pistolets de paintball.                                 

​D’après le Père Laurent Berthou, porte-parole de Monseigneur Boulanger, évêque de Bayeux (Calvados), ces individus avaient «sans doute confondu» leur bus avec ceux de la Manif pour tous.

«Ce qui nous apparaît grave c'est cette montée de violence. Nous voulons lancer un appel à la paix sociale et au respect des opinions des uns et des autres», souligne-t-il. Le diocèse n'envisage pas de porter plainte.

Une cinquantaine de pèlerins dont des enfants

Le bus transportait une cinquantaine de passagers, dont des enfants. Ils se rendaient à Pontmain à l’occasion de 149e anniversaire de l’Apparition de la Vierge Marie, le 17 janvier 1871. D’après le diocèse, les pèlerins à bord véhicule étaient sous le choc.

Interrogé par France 3, le directeur d’Alizé Voyages, Laurent De Graw, a raconté que son chauffeur était choqué «psychologiquement»:

«C'est très perturbant, on ne s'attend pas du tout à ce genre d'attaque, c'est la première fois que ça nous arrive.»

La Manif pour tous à Paris

Le 19 janvier, de nombreuses associations, dont la Manif pour tous, ont organisé un rassemblement anti-PMA dans la capitale française à l'avant-veille de l'examen au Sénat du projet de loi bioéthique, dont l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et femmes célibataires est la mesure-phare.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
pélerinage, Caen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook