France
URL courte
15228
S'abonner

Huit décollages d’essai 100% automatiques ont été réalisés par un A350 à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Si des pilotes et ingénieurs étaient malgré tout à bord, ils n’avaient toutefois qu’à pousser la manette des gaz pour que l’avion prenne de l’altitude.

La vidéo filmée à l’intérieur de l’Airbus A350 lors d’un décollage automatique à l’aéroport de Toulouse-Blagnac a été rendue publique par le constructeur aérien européen.

Deux pilotes se trouvaient à bord de l’avion lors des vols, mais ils n’ont eu qu’à pousser la manette des gaz. Ainsi, le décollage automatique a été effectué à l’aide d’une caméra installée sur l’aéronef et un programme de reconnaissance visuelle, selon ZDNet.

C’est le logiciel automatique qui a complètement géré l’alignement sur la piste et l’évitement d’obstacles. Au total, l’équipage a effectué huit décollages sur ce mode pendant quatre heures et demie.

«Il a commencé à se déplacer et à accélérer automatiquement en maintenant l’axe de piste, à la vitesse de rotation exacte», a expliqué le pilote d’essai, le capitaine Yann Beaufils. Ces propos ont été cités dans le communiqué d’Airbus.

Outre les pilotes, trois ingénieurs étaient également à bord de l’avion.

ATTOL, projet d’automatisation

Ces essais font partie du projet ATTOL (Autonomous Taxi, Take-Off & Landing). Pour le moment, ceci reste un programme de recherche.

«Les technologies autonomes sont primordiales pour soutenir les pilotes, leur permettant de se concentrer moins sur le fonctionnement des avions et davantage sur la prise de décision stratégique et la gestion de mission», toujours selon le communiqué.

Une série de nouveaux essais est prévue pour 2020, dont des tests de roulage et d’atterrissage.

Lire aussi:

Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Tags:
aéroport, Toulouse, France, Airbus A350, Airbus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook