France
URL courte
Par
271367
S'abonner

Quand les fauteuils rouges se sont tournés, les quatre membres du jury de The Voice sur TF1 semblaient abasourdis, probablement en raison du chant liturgique interprété par cinq séminaristes russes. Les jeunes prêtres ont raconté à Sputnik ce qui les avait poussés à se produire devant Pascal Obispo, Marc Lavoine, Lara Fabian et Amel Bent.

Se tourner vers une émission de divertissement n’est probablement pas la première chose qui vient à l’esprit quand on est prêtre. Mais dans le cas de ces cinq séminaristes russes en formation en France et qui ont participé le 18 janvier à l’aveugle aux auditions de The Voice: la plus belle voix sur TF1, c’était plutôt «un concours d’événements tout à fait inattendus», confient-ils dans une interview à Sputnik.

La télévision française a choisi

C’est à un séminaire orthodoxe russe en France, où ils étaient venus pour compléter une formation théologique, que Denis, Pierre, Arthur, Cyril et Vladimir se sont rencontrés. Et c’est également là où leur chœur est né. La publication sur la page Facebook du Séminaire de l’office du Grand Carême où ils interprétaient l’hymne «Ô mon âme» a été un moment charnière.

«Cette vidéo a été remarquée par le directeur du casting The Voice qui nous a contacté et proposé de venir. […] Donc ce n’est pas nous qui avons choisi la télévision française, mais en quelques sorte c’est elle qui nous a trouvés», expliquent les jeunes prêtres.

Après avoir réfléchi et consulté leur hiérarchie, ils décident de saisir leur chance:

«C’était une formidable occasion pour partager avec un public très large et très varié la tradition musicale de notre église. C’était aussi un défi à relever à savoir chanter dans un contexte complètement différent de celui auquel nous sommes habitués.»

Le choix du chant

Parmi plusieurs chants liturgiques en français et en slavon, c’est le chant «Ô mon âme» qui a attiré l’attention de l’équipe du casting avant de captiver le jury.

«C’est un chant central du canon de saint André de Crète dans la tradition de l’église orthodoxe. Il est récité aux complies des quatre premiers jours du Carême de Pâques. Ce chant est un dialogue entre la raison et l’âme, un appel à la conversion, au changement de vie», explique l’un des séminaristes.

Une future collaboration avec Lara Fabian?

Dès les premières notes du chant des séminaristes, les quatre membres du jury semblaient captivés. Cependant, aucun d’entre eux ne s’est retourné pour les inviter à faire partie de leur équipe:

«Qu'est-ce qu’on peut vous apporter à part vous souhaiter de chanter beaucoup et partout?», s’interroge Marc Lavoine qui assure avoir «médité» en écoutant les jeunes prêtres.

Lara Fabian a même proposé aux participants de chanter un jour ensemble:

«On en a un peu perdu nos repères, ce qui nous a peut-être empêché d’aller vers vous», dit-elle avant de poursuivre: «Je voudrais vous proposer de venir chanter avec moi à Moscou la prochaine fois. J’ai la chance d’avoir un public merveilleux là-bas et je crois que ça serait magnifique de faire une grande chanson qui nous permettrait d’unir nos voix.»

Quant aux séminaristes, ils ont été touchés par cette proposition qui «témoigne de son appréciation [de Lara Fabian, ndlr] de [leur, ndlr] prestation»:

«Le compliment [est, ndlr] de loin le meilleur pour les chanteurs que nous sommes. Nous lui sommes très reconnaissants pour son soutien et sa générosité», confient-ils, ajoutant que l’émission étant en pleine période de tournage, «il est trop tôt pour en parler, parce que rien n’a été déterminé».

Bien que le chant ne soit pas leur vocation première, «vue l’intérêt des Français qu’avait suscité [leur, ndlr] passage dans l’émission», les séminaristes réfléchissent à «des projets d’enregistrement ou de concert».

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Tags:
chant, Église orthodoxe russe, orthodoxie, prêtre, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook