France
URL courte
27265
S'abonner

Après des attaques verbales dans la presse, LREM compte poser, selon RTL, un ultimatum à Cédric Villani: soit il retire sa candidature dissidente à la mairie de Paris soit il doit quitter le parti lui-même ou il sera exclu. Toutefois, le mathématicien persiste et met en garde LREM contre cette mesure.

Il semble que La République en marche perde patience face au député Cédric Villani qui veut toujours déposer ses listes pour les municipales à Paris alors que le parti avance son candidat officiel Benjamin Griveaux.

Ainsi, selon les informations de RTL, le parti du Président envisage de poser un ultimatum au mathématicien: quitter de lui-même le parti, ou être exclu, s'il veut participer aux municipales.

«Je lui demande de choisir», lance le patron du parti, Stanislas Guerini, cité par RTL, alors qu’un autre élu estime qu’«aller au bout, c’est aller contre le Président et contre la majorité».

«Il se prend pour une star»

Ces informations paraissent sur fond de mauvais sondages pour Griveaux dont l’entourage de l'ancien porte-parole du gouvernement rend responsable Villani qui n’accepte pas de se ranger derrière le candidat officiel.

La dernière enquête IFOP-Fiducial pour le JDD et Sud Radio parue dimanche a montré qu’au premier tour des municipales à Paris, Benjamin Griveaux se classerait en troisième position avec 15% des voix derrière la maire sortante socialiste Anne Hidalgo (25%) et Rachida Dati (19%), alors que Cédric Villani arriverait en cinquième position (13%), derrière l'écologiste David Belliard (14%).

Des chiffres peu encourageants ont poussé le premier cercle de Benjamin Griveaux à renforcer ses attaques verbales contre le mathématicien:

«Il faut absolument que Villani soit avec nous […]. S’il part avec d’autres dans l’entre-deux-tours, c’est foutu. Le problème, c’est que seul un psychologue peut le gérer. Il se prend pour une star, mais il faut arrêter! Les filles ne se mettent pas non plus nues devant lui en espérant une caresse», a déclaré un responsable au Figaro.

Villani persiste

Face à la menace d’exclusion et ces critiques, Cédric Villani ne se décourage pas et se dit prêt à aller jusqu’au bout.

«Le jour où paraît mon ouvrage sur le nouveau Paris, mon ouvrage sur la vision parisienne, est-ce que vous pensez que je vais renoncer à une candidature à Paris?», a-t-il déclaré à l’antenne de RTL.

Pour le député de l'Essonne, la mesure d’exclusion «n’est pas dans l'ADN, dans l'esprit d'En marche, ce n'est pas dans l'esprit du mouvement fondé par Emmanuel Macron» dans lequel il s’est engagé.

«Si cette décision d'exclusion se confirmait, ce serait triste, ça montrerait que ce qui aurait pu être un grand mouvement se conduit comme un vieux parti, avec tous les travers que ça représente», a-t-il poursuivi.

Lire aussi:

Une astronaute revient sur Terre après 11 mois dans l’espace, la réaction de son chien devient virale – vidéo
«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Des robots-animaux filment la chasse à couper le souffle d’un grand requin blanc – vidéo
«Scène déchirante»: un chien figé dans de la poix découvert par des enfants en Argentine – images
Tags:
Anne Hidalgo, Paris, Benjamin Griveaux, Cédric Villani, La République en Marche! (LREM)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook