France
URL courte
121426
S'abonner

Le chef de la police municipale de Villeneuve-lès-Béziers a été violemment agressé et s’est vu prescrire 30 jours d’ITT après être lourdement tombé sur l’épaule, raconte 20 Minutes. L’agresseur a été placé sous contrôle judiciaire jusqu’à lundi, date de son procès.

Mercredi 22 janvier, le chef de la police de Villeneuve-lès-Béziers (Hérault) a été projeté au sol et s’est vu prescrire 30 jours d’ITT à l’issue d’une dispute avec deux hommes, relate 20 Minutes.

Alors que les policiers demandaient à un père et son fils de manœuvrer leurs camions garés sur le trottoir, le ton serait monté avec le plus jeune.

Celui-ci, agressif, aurait insulté et menacé les agents. Peu après il serait passé aux mains et se serait jeté sur le chef de la police municipale en le faisant tomber au sol. Blessé à l’épaule, celui-ci s’est vu prescrire 30 jours d’ITT.

Il a porté un coup de matraque «sans le vouloir»

Midi Libre indique cependant que pendant la dispute le chef de la police a sorti sa matraque pour calmer le père mais, semble-t-il sans le vouloir, a porté un coup au sexagénaire. Le sang du fils n’a fait qu’un tour et il s’est jeté sur le policier.

Employé municipal de 33 ans, il a un casier judiciaire vierge et a été placé en garde à vue. Mais la grève des avocats l’a empêché d’être jugé en comparution immédiate. 

Son père, considéré comme une victime et qui a été plaqué au sol lors de son interpellation, a lui aussi été placé en garde à vue durant 23 heures. Il ne sera pas inquiété, semble-t-il.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
blessure, agression, police
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook