France
URL courte
283420
S'abonner

Intervenant au mémorial de la Shoah à l’occasion du 75e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, Emmanuel Macron a évoqué le rôle des troupes soviétiques.

Le Président de la République a prononcé un discours au mémorial de la Shoah à Paris à l’occasion du 75e anniversaire de la libération des camps de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Dans son discours, il a rappelé le rôle de l’armée soviétique.

«Lorsque le 27 janvier 1945 les soldats de la brave Armée rouge découvrirent une plaine de Pologne battue par les vents, hérissée de barrages de barbelés d’où s’échappaient des râles d’agonie de 7.000 spectres, ces soldats …ne savaient pas encore qu’ils venaient de pénétrer avec la plus grande force dans ce qui était le plus grand charnier de l’Histoire, qu’ils marchaient sur les cendres d’un million cent mille morts», a-t-il relevé.

M.Macron a rappelé que «parmi les morts de la Shoah 75.568 étaient français».

Il a signalé que la Shoah «nous dicte un impératif catégorique: le souvenir de l’horreur ne doit pas s’estomper, la Shoah ne doit pas se cicatriser, elle doit rester une plaie vive au flanc de l’humanité».

L’antisémitisme, un danger toujours d’actualité

Dans son discours il a mis en garde contre le danger que représente l’antisémitisme qui relève la tête en Europe.

«Cet antisémitisme qui revient n’est pas le problème des juifs, c’est notre problème à tous», a-t-il déclaré.

Le chef de l’État a assuré que l’antisémitisme et le racisme seraient traqués sous toutes leurs formes.

«Notre vigilance doit sans cesse être éclairée par notre mémoire. Scruter la haine dans notre passé pour mieux la déceler dans notre présent», a-t-il proclamé.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Tags:
Armée rouge, Holocauste, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook